Poème France
Poème sur la Maladie : N'ai pas peur, je suis là

> >

Pas de photographie
Nathy

#Poème Publié le : - Nombre de commentaire : 3

N'ai pas peur, je suis là

Je viens d’arriver chez toi mais tu ne m’as pas vu
Toujours ce regard empreint de tristesse et perdu
J’observe ton visage qui reflète la douceur
Comme toutes les fois je me dis : « faut pas que je pleure ».

Ça y est tu m’aperçois et tu me salues : « bonjour ma princesse, ça va ? »
« super » je te réponds même si c’est pas toujours le cas
Je ne veux pas que tu voies quand je vais pas bien
Je m’interdis de te montrer quelconque chagrin.

Depuis 5 ans maintenant tu portes un lourd fardeau
Tu as découverts que tu étais séropo
Aventure d’un soir avec une fille bien sous toutes coutures
Et pourtant à cause d’elle, a basculé ton futur.

Beaucoup de gens te considèrent comme un pestiféré
Ils croient qu’en s’approchant ils vont être infectés
De toute façon on vit dans une société égocentrique
Et pas toujours très sympathique.

Moi je ne t’ai pas abandonné, je t’adore
Certes tu es malade et alors ?
Difficile de savoir que cette fille était toxico
D’ailleurs elle s’en foutait, elle t’a pas dis un mot.

A chacune de tes prises de sang je suis stressée
Je crains que le SIDA se soit déclaré
Ce virus te bouffe, tu es amaigri
Chaque jour qui passe est une revanche sur la vie.

Tu me dis souvent : « j’arrête mon traitement, j’en ai marre »
Et moi je te réponds qu’il n’est pas trop tard
Alors tu pleures sur toi, ton mal
Car tu penses être en phase terminale.

Tu me remercies à chaque fois d’être ce que je suis
Souvent tu me dis : « ma princesse c’est pour toi que je vis »
Et là je m’effondre, s’efface alors mon sourire
Je repense au film « les nuits fauves » et j’imagine le pire.

Il se fait tard, je dois rentrer chez moi
Sur le chemin du retour je pleure sur toi
Je sais que chaque jour ta santé décline
Et que tu prends la dernière rectiligne.
0
J'Aime :)
0
J'Aime Pas

Commentaire sur la poésie

  • Commentaire poetique de : Mel017

    C’est horrible, la maladie quelle qu’elle soit qui vient toucher une personne qu’on aime sans qu’on ne puisse rien y faire si ce n’est être présent mais toujours impuissant Boulversant ce poème mais très bien écrit
    2006-03-25 23:50:12
  • Commentaire poetique de : Mallo

    je viens de verser une larme car j’ai pensé à mon ami qui ce bat lui aussi du mème mal, et tu as bien raison les gens sont dépourvu de sens face à cette maladie. . . un poème vraiment merveilleux très chère Nathy. . . au plaisir de te relire. . . Amitié. . . Mallo (BF)
    2006-03-26 09:18:07
  • Commentaire poetique de : Maya76

    concernées de près par le VIRUS puisque je vis avec depuis 11ans. . . . un combat de chaques jours. . . . un combat pour toujours! Merci de ton poème Maya76
    2006-07-26 11:40:19

Pour mettre des commentaires sur cette poésie vous devez être inscrit et identifié sur le site !

Autres poésie de l'écrivain

Autres publications

Poèsies des commentateurs


0,082866907119751