Poème France
Poésie En Prose sur les Saisons : Le debut de l'hiver

> >

Pas de photographie
Pauline L.

#Poème Publié le : - Nombre de commentaire : 0

Le debut de l'hiver

Tout l'hiver en son début n'est qu'une morne tristesse. Le ciel pleure sur ces cadavres. Dénudés, ces arbres sont paralysés dans une froide torpeur et ont perdu toute leur vivacité. Engourdis dans ce profond coma, leur réveil est tant attendu.

Les flocons se déposent sur leurs branches comme la rouille sur un clou: oui, ces squelettes sont fatigués, rouillés.

Au revenir de la guerre meurtrière que présente la saison précédente, les corbeaux, vêtus de leur habit noir, et acteurs de ce film en noir et blanc, jouent la scène de tristesse. Ces dépouilles sont trop nombreuses pour un enterrement digne de ce nom, à la morgue elles sont rassemblées. Le vent glacial témoigne sa mélancolie. Les nuits sont longues.

Noir et blanc se fondent dans un tourbillon monochrome; lâche, ce gris est annihilant.

0
J'Aime :)
0
J'Aime Pas
Pas de commentaire sur cette poésie, poème, slam ou autre texte !

Pour mettre des commentaires sur cette poésie vous devez être inscrit et identifié sur le site !

0,12655997276306