Poeme : Oradour

A Propos du Poeme

Un texte grave sur la barbarie…

Oradour

« La vie !
Que peut-on faire avec la vie ?
La vie coule plus vite que l’eau.
Je m’en souviens, il faisait beau.
Faudrait pas avoir de mémoire. »

Colette Renard

ORADOUR

Aux victimes innocentes d’Oradour, de Tulle et de Maillé
09/10. 06 et 25. 08. 1944



Entre larmes et sangs coulés, il est une mémoire qui ne peut s’oublier.
Quand la cruauté s’enivre d’extase, il est une douleur que le temps ne saurait alors effacer.
En ce jour de juin, l’horreur n’est plus très loin.
En ce jour de juin, nul ne se doute de son destin.
En ce jour de juin, c’est là pourtant qu’ils devront se lâcher la main.
Dans le village encerclé, un ordre fut donné.
Au champ de foire où on les avait regroupés, hommes, femmes et enfants seront séparés.
Quand l’orage fut venu, les hommes furent conduits en ces lieux d’où on ne revient plus.
Fusillés pour la plupart, mais également blessés pour certains, c’est avec de la paille ou du foin, qu’incendiés, ils seront achevés.
Dans l’église où ils sont enfermés, femmes et enfants entendront la nef exploser.
Dans l’église où ils sont enfermés, la voûte pourtant ne veut s’effondrer.
Condamnés à être écrasés, ce sont finalement des balles et le feu qui auront raison d’eux.
Dans ce lot d’atrocités, l’histoire nous mentionne aussi, le désarroi de femmes en partie déshabillées.
Dans ce lot d’atrocités, le rajout insoutenable du pourquoi… d’un assassinat, commis deux fois.
Quand la folie rejoint la barbarie, que faire dès lors devant celles-ci ?
Au nom de ces cadavres terrifiants et terrifiés, c’est avec honneur que nous devons désormais nous indigner.
Histoire abominable ou abomination de l’histoire.
Se souvenir, ce n’est pas haïr.
Se souvenir, c’est au contraire reconstruire.
Se souvenir, c’est tout simplement ne pas les trahir.

Syllabation De L'Écrit

  • Syllabes Hyphénique: Oradour

    la=vie 3
    que=peut=ton=faire=a=vec=la=vie 8
    la=vie=coule=plus=vi=te=que=leau 8
    je=men=sou=viens=il=fai=sait=beau 8
    fau=drait=pas=a=voir=de=mé=moire 8

    co=let=te=re=nard 5

    ora=dour 2

    aux=vic=times=in=nocentes=do=ra=dour=de=tul=leet=de=maillé 13
    zé=ro=neuf=s=la=sh=dix=point=zé=ro=six=et=vingt=cinq=point=zé=ro=hu=it=point=mille=neuf=cent=qua=rante=quatre 26

    1

    entre=lar=mes=et=sangs=cou=lés=il=est=une=mé=moire=qui=ne=peut=sou=blier 17
    quand=la=cruau=té=sen=ivre=dex=tase=il=est=une=dou=leur=que=le=temps=ne=sau=rait=a=lors=ef=fa=cer 24
    en=ce=jour=de=juin=lhor=reur=nest=plus=très=loin 11
    en=ce=jour=de=juin=nul=ne=se=doute=de=son=des=tin 13
    en=ce=jour=de=juin=cest=là=pour=tant=quils=de=vront=se=lâ=cher=la=main 17
    dans=le=vil=lageen=cer=clé=un=ordre=fut=don=né 11
    au=champ=de=foireoù=on=les=a=vait=re=grou=pés=hommes=fem=mes=et=en=fants=se=ront=sé=pa=rés 22
    quand=lo=rage=fut=ve=nu=les=hommes=furent=con=duits=en=ces=lieux=doù=on=ne=re=vient=plus 20
    fu=sillés=pour=la=plu=part=mais=é=gale=ment=bles=sés=pour=cer=tains=cest=a=vec=de=la=pailleou=du=foin=quincen=diés=ils=se=ront=ache=vés 30
    dans=lé=gliseoù=ils=sont=en=fer=més=fem=mes=et=en=fants=enten=dront=la=nef=ex=plo=ser 20
    dans=lé=gliseoù=ils=sont=en=fer=més=la=voû=te=pour=tant=ne=veut=sef=fon=drer 18
    condam=nés=à=êtreé=cra=sés=ce=sont=fi=nale=ment=des=bal=les=et=le=feu=qui=au=ront=rai=son=deux 23
    dans=ce=lot=da=tro=ci=tés=lhis=toire=nous=men=tion=neaus=si=le=dé=sar=roi=de=fem=mes=en=par=tie=dé=sha=billées 27
    dans=ce=lot=da=tro=ci=tés=le=ra=jout=in=soute=nable=du=pour=quoi=dun=as=sas=si=nat=com=mis=deux=fois 25
    quand=la=fo=lie=re=joint=la=bar=ba=rie=que=faire=dès=lors=de=vant=cel=les=ci 19
    au=nom=de=ces=ca=davres=ter=ri=fiants=et=ter=ri=fiés=cest=a=vec=hon=neur=que=nous=de=vons=dé=sor=mais=nous=in=di=gner 29
    his=toirea=bo=mi=nableou=a=bo=mi=na=tion=de=lhis=toire 13
    se=sou=ve=nir=ce=nest=pas=haïr 8
    se=souve=nir=cest=au=con=traire=re=cons=truire 10
    se=souve=nir=cest=tout=simple=ment=ne=pas=les=tra=hir 12
  • Phonétique : Oradour

    « la vi !
    kə pø tɔ̃ fεʁə avεk la vi ?
    la vi kulə plys vitə kə lo.
    ʒə mɑ̃ suvjɛ̃, il fəzε bo.
    fodʁε pa avwaʁ də memwaʁə. »

    kɔlεtə ʁənaʁ

    ɔʁaduʁ

    o viktiməz- inɔsɑ̃tə dɔʁaduʁ, də tylə e də maje
    zeʁo nəf slaʃ di- pwɛ̃ zeʁo siz- e vɛ̃t- sɛ̃k pwɛ̃ zeʁo ɥi pwɛ̃ milə nəf sɑ̃ kaʁɑ̃tə katʁə

    ɑ̃tʁə laʁməz- e sɑ̃ɡ kule, il εt- ynə memwaʁə ki nə pø sublje.
    kɑ̃ la kʁɥote sɑ̃nivʁə dεkstazə, il εt- ynə dulœʁ kə lə tɑ̃ nə soʁε alɔʁz- efase.
    ɑ̃ sə ʒuʁ də ʒɥɛ̃, lɔʁœʁ nε plys tʁε lwɛ̃.
    ɑ̃ sə ʒuʁ də ʒɥɛ̃, nyl nə sə dutə də sɔ̃ dεstɛ̃.
    ɑ̃ sə ʒuʁ də ʒɥɛ̃, sε la puʁtɑ̃ kil dəvʁɔ̃ sə laʃe la mɛ̃.
    dɑ̃ lə vilaʒə ɑ̃sεʁkle, œ̃n- ɔʁdʁə fy dɔne.
    o ʃɑ̃ də fwaʁə u ɔ̃ lεz- avε ʁəɡʁupe, ɔmə, faməz- e ɑ̃fɑ̃ səʁɔ̃ sepaʁe.
    kɑ̃ lɔʁaʒə fy vəny, lεz- ɔmə fyʁe kɔ̃dɥiz- ɑ̃ sε ljø du ɔ̃ nə ʁəvjɛ̃ plys.
    fyzije puʁ la plypaʁ, mεz- eɡaləmɑ̃ blese puʁ sεʁtɛ̃, sεt- avεk də la pajə u dy fwɛ̃, kɛ̃sɑ̃dje, il səʁɔ̃ aʃəve.
    dɑ̃ leɡlizə u il sɔ̃t- ɑ̃fεʁme, faməz- e ɑ̃fɑ̃z- ɑ̃tɑ̃dʁɔ̃ la nεf εksploze.
    dɑ̃ leɡlizə u il sɔ̃t- ɑ̃fεʁme, la vutə puʁtɑ̃ nə vø sefɔ̃dʁe.
    kɔ̃damnez- a εtʁə ekʁaze, sə sɔ̃ finaləmɑ̃ dε baləz- e lə fø ki oʁɔ̃ ʁεzɔ̃ dø.
    dɑ̃ sə lo datʁɔsite, listwaʁə nu mɑ̃sjɔnə osi, lə dezaʁwa də faməz- ɑ̃ paʁti dezabije.
    dɑ̃ sə lo datʁɔsite, lə ʁaʒu ɛ̃sutənablə dy puʁkwa… dœ̃n- asasina, kɔmi dø fwa.
    kɑ̃ la fɔli ʁəʒwɛ̃ la baʁbaʁi, kə fεʁə dε lɔʁ dəvɑ̃ sεllə si ?
    o nɔ̃ də sε kadavʁə- teʁifjɑ̃z- e teʁifje, sεt- avεk ɔnœʁ kə nu dəvɔ̃ dezɔʁmε nuz- ɛ̃diɲe.
    istwaʁə abɔminablə u abɔminasjɔ̃ də listwaʁə.
    sə suvəniʁ, sə nε pa-ajʁ.
    sə suvəniʁ, sεt- o kɔ̃tʁεʁə ʁəkɔ̃stʁɥiʁə.
    sə suvəniʁ, sε tu sɛ̃pləmɑ̃ nə pa lε tʁaiʁ.
  • Syllabes Phonétique : Oradour

    la=vi 3
    kə=pø=tɔ̃=fεʁə=a=vεk=la=vi 8
    la=vi=kulə=plys=vi=tə=kə=lo 8
    ʒə=mɑ̃=su=vjɛ̃=il=fə=zε=bo 8
    fo=dʁε=pa=a=vwaʁdə=me=mwa=ʁə 8

    kɔ=lε=tə=ʁə=naʁ 5

    ɔ=ʁa=duʁ 3

    o=vik=timə=zi=nɔsɑ̃tə=dɔ=ʁa=duʁ=də=ty=ləe=də=ma=je 14
    ze=ʁo=nəf=slaʃ=di=pwɛ̃=ze=ʁo=si=ze=vɛ̃t=sɛ̃k=pwɛ̃=ze=ʁo=ɥi=pwɛ̃milə=nəf=sɑ̃=ka=ʁɑ̃tə=katʁə 22



    ɑ̃tʁə=laʁmə=ze=sɑ̃ɡ=ku=le=il=ε=tynə=me=mwa=ʁə=ki=nə=pø=su=blje 17
    kɑ̃=la=kʁɥo=te=sɑ̃nivʁə=dεk=stazə=il=ε=ty=nə=du=lœʁ=kə=lə=tɑ̃=nə=so=ʁε=a=lɔʁ=ze=fase 23
    ɑ̃sə=ʒuʁdə=ʒɥɛ̃=lɔ=ʁœʁ=nε=plys=tʁε=lwɛ̃ 9
    ɑ̃sə=ʒuʁdə=ʒɥɛ̃=nyl=nə=sə=dutə=də=sɔ̃=dεs=tɛ̃ 11
    ɑ̃sə=ʒuʁdə=ʒɥɛ̃=sε=la=puʁ=tɑ̃=kil=də=vʁɔ̃sə=la=ʃe=la=mɛ̃ 14
    dɑ̃lə=vi=la=ʒəɑ̃=sεʁ=kle=œ̃=nɔʁdʁə=fy=dɔ=ne 11
    oʃɑ̃də=fwa=ʁəu=ɔ̃=lε=za=vεʁə=ɡʁu=pe=ɔ=mə=fa=mə=ze=ɑ̃=fɑ̃=sə=ʁɔ̃=se=pa=ʁe 21
    kɑ̃lɔʁaʒə=fy=və=ny=lε=zɔ=mə=fy=ʁe=kɔ̃d=ɥi=zɑ̃=sε=ljø=du=ɔ̃=nə=ʁə=vjɛ̃=plys 20
    fy=zi=je=puʁ=la=ply=paʁ=mε=ze=ɡalə=mɑ̃=ble=se=puʁ=sεʁ=tɛ̃=sε=ta=vεk=də=la=pajəu=dy=fwɛ̃=kɛ̃=sɑ̃=dje=il=sə=ʁɔ̃aʃə=ve 31
    dɑ̃=le=ɡlizəu=il=sɔ̃=tɑ̃=fεʁ=me=famə=ze=ɑ̃=fɑ̃=zɑ̃=tɑ̃=dʁɔ̃=la=nεf=εk=spl=ze 20
    dɑ̃=le=ɡlizəu=il=sɔ̃=tɑ̃=fεʁ=me=lavutə=puʁ=tɑ̃=nə=vø=se=fɔ̃=dʁe 16
    kɔ̃=dan=za=εtʁəe=kʁa=ze=sə=sɔ̃=finalə=mɑ̃=dε=ba=lə=ze=lə=fø=ki=o=ʁɔ̃=ʁε=zɔ̃=dø 22
    dɑ̃sə=lo=da=tʁɔ=si=te=lis=twaʁə=nu=mɑ̃=sjɔ=nəo=si=lə=de=za=ʁwadə=fa=mə=zɑ̃=paʁ=ti=de=za=bi=je 26
    dɑ̃sə=lo=da=tʁɔ=si=te=lə=ʁa=ʒu=ɛ̃sutə=na=blə=dy=puʁ=kwa=dœ̃=na=sa=si=na=kɔ=mi=dø=fwa 24
    kɑ̃=lafɔliʁə=ʒwɛ̃=la=baʁ=ba=ʁi=kə=fε=ʁə=dε=lɔʁ=də=vɑ̃=sεllə=si 16
    onɔ̃də=sε=ka=davʁə=te=ʁi=fjɑ̃=ze=te=ʁi=fje=sε=ta=vεk=ɔ=nœʁ=kə=nu=də=vɔ̃=de=zɔʁ=mε=nu=zɛ̃=di=ɲe 27
    is=twaʁəa=bɔ=mi=nabləu=a=bɔ=mi=na=sjɔ̃də=lis=twaʁə 12
    sə=su=və=niʁ=sə=nε=pa-ajʁ 8
    sə=suvə=niʁ=sε=to=kɔ̃tʁεʁə=ʁə=kɔ̃s=tʁɥ=ʁə 10
    sə=suvə=niʁ=sε=tusɛ̃plə=mɑ̃=nə=pa=lε=tʁa=iʁ 11

PostScriptum

Un texte difficile… pour ne oublier l l’histoire de ce massacre. Une triste histoire que je souhaite vous transmettre aujourd’hui par ces mots, comme l’a eût fait ma grand maman, lorsque j’étais enfant.

Historique des Modifications

28/08/2021 02:36
28/08/2021 02:32
16/02/2021 20:31
16/02/2021 16:38
16/02/2021 13:08
14/02/2021 20:15
11/02/2021 22:12
09/02/2021 09:32
09/02/2021 07:08
09/02/2021 07:04
08/02/2021 18:54
08/02/2021 15:09
08/02/2021 14:38
08/02/2021 11:15
08/02/2021 10:12
08/02/2021 10:10
08/02/2021 10:04
08/02/2021 08:25
08/02/2021 00:37
08/02/2021 00:21
07/02/2021 19:37
07/02/2021 19:35
07/02/2021 19:31
07/02/2021 19:30

Récompense

5
5
0

Commentaires Sur La Poesie


Auteur de Poésie
07/02/2021 20:48Mémo

Un cœur non pas pour noter tes écrits, mais pour se souvenir "d’eux".
Une absence de commentaire comme une minute de silence...

Auteur de Poésie
08/02/2021 01:51Printemps

Aucun être humain ne peut oublier cet holocauste. L’extermination de millions de juifs vit dans la mémoire de toute l’humanité! Toutes les générations connaîtront cette grande tragédie humaine, révélant que le fanatisme est néfaste et une arme terrible contre toute diplomatie! Merci du partage!

Auteur de Poésie
08/02/2021 20:50Hassan Hyjazi

Très beau et très triste à la fois, ce texte nous transporte, moi en tout cas j’ai réellement imaginé l’atrocité de la scène très bien détaillé ici, comme c’est horrible même pire qu’on n’en parle pas de ces genres de choses dans les écoles ou à la télé. Ça donnera certes une mauvaise image des persécuteurs et bourreaux quelqu’ils soient mais faut assumer ses erreurs... Merci du magnifique partage.

Auteur de Poésie
11/02/2021 02:49Anthony Vance

Tres bien raconté, l’écriture est excellente et le thème difficile dompté, parfait.

Auteur de Poésie
11/02/2021 21:16Saber Lahmidi

Merci pour ce magnifique poème. Coup de cœur poétique mérité !

Auteur de Poésie
11/02/2021 22:00Barbegrise

Merci L’ami pour votre coup de coeur... Au plaisir de vous relire...

Auteur de Poésie
13/02/2021 20:33Jeromebx

Barbegrise, je découvre un de vos écrits pour la première fois. J’ai beaucoup aimé votre façon de raconter ces événements de manière assez précise et touchante. J’y étais, vous avez réussi à me faire voyager même si les images n’étaient pas agréables à voir mais le fait de voyager vous prouve que j’ai été tenu en haleine par votre texte. Merci pour cela. Je vous mets un j’aime car il me reste un seul coup de cœur pour toutes mes prochaines lectures de ce soir. Je ne voudrais pas me précipiter à les dépenser 😅😊

Auteur de Poésie
14/02/2021 07:17Pehel

La folie qui montre son vrai visage à chaque guerre nous rappelle que l’homme est capable d’écrire des poèmes mais aussi de commettre les pires atrocités quand il a en main le permis de tuer. Ce texte rend hommage à ces assassinés, il est fort! Quelle antidote pourra vaincre la cruauté humaine ? Merci Barbegrise, un joli coup de cœur.

Auteur de Poésie
14/02/2021 15:03Alejo

C’est vraiment très touchant et très bien écrit merci du partage

Auteur de Poésie
16/02/2021 12:44Bo

Je l’ai lu à voix haute, un article poétique, grave, bien écrit, traduisant l’horreur de cet épisode ! Vraiment bien rendu, bravo Barbegrise !

Auteur de Poésie
16/02/2021 14:04Donovan Nouel

Merci pour cette pensée qui déchire nos âmes, si bien écrite, si bien expliquer par votre maman. Se dire que ce texte au passé est encore au présent, ça me rend profondément triste de ne pouvoir rien faire, que personne ne fait rien, je suis en colère. Merci du partage. Les belles personnes sont cachées, c’est honteux.

Auteur de Poésie
21/02/2021 23:09Nicckki

émouvant et touchant oui il faut se souvenir ne jamais oublier le pire de l’homme

Auteur de Poésie
03/06/2021 14:30Willy25

Un devoir de mémoire pour ne pas oublier l’histoire.
et une minute de silence pour ressentir leurs présence.