Poeme-France : Lecture Écrit Viol

Texte : Le Violeur

Texte Viol
Publié le 16/04/2019 01:27

L'écrit contient 371 mots qui sont répartis dans 6 strophes.

Poete : Ed

Réservé à un publique Majeur

Le Violeur

Mémoire
À jamais. La drogue, insuffisante, n’a pas assez effacé. L’alcool, détruit ce corps ; Tas de chair vieillissante, névrosé, sale et sali.
Est-ce depuis ce jour que l’envie de vivre n’est plus ? Non, c’est bien avant cette nuit dégoûtante.
Son image intacte.
Prions la mort, soit-elle la gomme sur ce morceau de papier à peine bon à torcher la merde épaisse et molle.

Pensée
Plume ébène, pour toujours une enfant triste. Comment te guérir du sentiment d’abandon ? Avec quoi soigner cette forte faiblesse ?
Cette langueur, chaque heure de chaque jour, de chaque seconde de chaque mois… Moi ? Quand est-ce que j’ai commencé à vouloir mourir ?

Soumission
Pourquoi l’esprit fait-il cela ? Répéter et répéter encor ce moment incontrôlable ?
C’est moi qui décide ! Pleure l’humiliation.
Pour sa bite je n’étais qu’un sac de grossièreté, un mauvais douze ans d’âge que l’on donne en fin de nuit à des clodos tatoués. Et encor… et encor…

Encor !
Des années, de l’encre, du silence. Des larmes. Trop encor !
Une Immunodépression. Un courage non naquit, une volonté restée dans ce berceau plein de pisse. Encor !
Le miroir reçoit des coups de maquillage d’une chose laissée à la schizophrénie. Elle au moins n’est pas hypocrite.
Ils étaient normaux ces week-ends enfermée dans cet appartement puant la vieille chatte baisée d’une loque se disant mère. Enfin, si l’on écoute les sévices sociaux, la faute est voulue.
Et aujourd’hui ? Encor aujourd’hui !
C’est bien avant de naître que j’aurais dû mourir.

Vie d’Avant
Il est là le violeur. Ce démon avide de foutre d’un pilier de comptoir. Lui, ce rond d’or tenant mes mots crevards. Ce diable est mon désir de passer l’âme à gauche.
Doigter une jeune fille de treize ans quand on en a trente-neuf, c’est lui.
Est-ce que ça fait mal de se taillader les poignets ? Un seul suffira t-il ?
Sa voix divine, ce cancer dans mon antre, cette envie de mourir c’est lui.

L’amour
Pour finir ainsi ce vomi inutile, je comprends pourquoi l’on ne m’aime pas.
  • Phonétique : Le Violeur

    memwaʁə
    a ʒamε. la dʁɔɡ, ɛ̃syfizɑ̃tə, na pa asez- efase. lalkɔl, detʁɥi sə kɔʁ, tas də ʃεʁ vjεjisɑ̃tə, nevʁoze, salə e sali.
    ε sə dəpɥi sə ʒuʁ kə lɑ̃vi də vivʁə nε plys ? nɔ̃, sε bjɛ̃ avɑ̃ sεtə nɥi deɡutɑ̃tə.
    sɔ̃n- imaʒə ɛ̃taktə.
    pʁjɔ̃ la mɔʁ, swa tεllə la ɡɔmə syʁ sə mɔʁso də papje a pεnə bɔ̃ a tɔʁʃe la mεʁdə epεsə e mɔlə.

    pɑ̃se
    plymə ebεnə, puʁ tuʒuʁz- ynə ɑ̃fɑ̃ tʁistə. kɔmɑ̃ tə ɡeʁiʁ dy sɑ̃timɑ̃ dabɑ̃dɔ̃ ? avεk kwa swaɲe sεtə fɔʁtə fεblεsə ?
    sεtə lɑ̃ɡœʁ, ʃakə œʁ də ʃakə ʒuʁ, də ʃakə səɡɔ̃də də ʃakə mwa… mwa ? kɑ̃t- ε sə kə ʒε kɔmɑ̃se a vulwaʁ muʁiʁ ?

    sumisjɔ̃
    puʁkwa lεspʁi fε til səla ? ʁepete e ʁepete ɑ̃kɔʁ sə mɔmɑ̃ ɛ̃kɔ̃tʁolablə ?
    sε mwa ki desidə ! plœʁə lymiljasjɔ̃.
    puʁ sa bitə ʒə netε kœ̃ sak də ɡʁɔsjεʁəte, œ̃ movε duzə ɑ̃ daʒə kə lɔ̃ dɔnə ɑ̃ fɛ̃ də nɥi a dε klɔdo tatue. e ɑ̃kɔʁ… e ɑ̃kɔʁ…

    ɑ̃kɔʁ !
    dεz- ane, də lɑ̃kʁə, dy silɑ̃sə. dε laʁmə. tʁo ɑ̃kɔʁ !
    ynə imynɔdepʁesjɔ̃. œ̃ kuʁaʒə nɔ̃ naki, ynə vɔlɔ̃te ʁεste dɑ̃ sə bεʁso plɛ̃ də pisə. ɑ̃kɔʁ !
    lə miʁwaʁ ʁəswa dε ku də makjaʒə dynə ʃozə lεse a la skizɔfʁeni. εllə o mwɛ̃ nε pa ipɔkʁitə.
    ilz- etε nɔʁmo sε wik ɑ̃dz- ɑ̃fεʁme dɑ̃ sεt apaʁtəmɑ̃ pɥɑ̃ la vjεjə ʃatə bεze dynə lɔkə sə dizɑ̃ mεʁə. ɑ̃fɛ̃, si lɔ̃n- ekutə lε sevisə sɔsjo, la fotə ε vulɥ.
    e oʒuʁdɥi ? ɑ̃kɔʁ oʒuʁdɥi !
    sε bjɛ̃ avɑ̃ də nεtʁə kə ʒoʁε dy muʁiʁ.

    vi davɑ̃
    il ε la lə vjɔlœʁ. sə demɔ̃ avidə də futʁə dœ̃ pilje də kɔ̃twaʁ. lɥi, sə ʁɔ̃ dɔʁ tənɑ̃ mε mo kʁəvaʁd. sə djablə ε mɔ̃ deziʁ də pase lamə a ɡoʃə.
    dwate ynə ʒənə fijə də tʁεzə ɑ̃ kɑ̃t- ɔ̃n- ɑ̃n- a tʁɑ̃tə nəf, sε lɥi.
    ε sə kə sa fε mal də sə tajade lε pwaɲε ? œ̃ səl syfiʁa te il ?
    sa vwa divinə, sə kɑ̃se dɑ̃ mɔ̃n- ɑ̃tʁə, sεtə ɑ̃vi də muʁiʁ sε lɥi.

    lamuʁ
    puʁ finiʁ ɛ̃si sə vɔmi inytilə, ʒə kɔ̃pʁɑ̃ puʁkwa lɔ̃ nə mεmə pa.

Récompense

1
0
0

Poesie sans commentaire


Commentaire poème
22/04/2019Poeme-France
En mettant un commentaire, vous pourrez exprimer sur cet écrit : votre resentit, un encouragement, un conseille ou simplement dire que vous l'avez lu.
De plus si vous écrivez aussi sur le site, vous gagnerez des liens vers vos écrits...
Pour mettre des commentaires vous devez être membre ou poète du site. Un simple inscription suffit pour le devenir.
Les commentaires de cette page sont modérés, ils n'apparaissent qu'après la validation de l'auteur.