Poeme-France : Lecture Écrit Rupture

Prose : Le Renoncement.

Prose Rupture
Publié le 08/11/2018 07:38

L'écrit contient 334 mots qui sont répartis dans 19 strophes.

Poete : Fabrice René Aimé

Le Renoncement.

I. LUI.
Longtemps, j’ai vu naître l’heure
Où je devrais te quitter ;
Tirer un trait sur nous deux
Comme on raye un nom dans une liste…

J’avais conscience que je perdrais
L’innocence de nos jeunes années ;
Nos partages, nos rêves
Les étoiles qui illuminaient tes yeux…

Je rêvais de toi endormie
Toi délivrée de tout, apaisée
Étendue sous les draps
Ton corps abandonné…

C’était la meilleure chose
Qui nous soit arrivée :
Vivre ensemble, rire et danser
J’écoutais ta respiration…

La lassitude avait rongé
Comme le ver dans un fruit ;
Il n’y avait plus de miel entre nous
Mes mains caressaient tes cheveux…

J’entrevoyais ce matin qui viendrait
Avec une seule chose, en terminer
Ce matin qui me trouverait bien sot
J’épousais ta chaleur…

Je m’éloignerais en silence
N’osant plus te regarder
Abandonnant notre amour
Que je porterais en terre…

Longtemps j’ai vu naître l’heure
Où je devrais te quitter
Ce matin encore, indécis
Je me serre contre ton corps.

II. ELLE.
Longtemps, j’ai espéré l’heure,
Où il viendrait me rejoindre
Dans notre lit…

Au bout d’une éternité,
Le poids de son corps
S’est étendu près du mien…

Nue, je lui tournais le dos,
Mes yeux grands ouverts
Dans la pénombre…

Je n’osais pas bouger.
Je faisais semblant de dormir,
J’attendais encore…

Sa main s’est posée,
Sur mes cheveux…
Sur ma nuque…

Le jour, il passait devant moi,
Sans un mot,
Sans un geste tendre…

La nuit, il retardait l’heure de se coucher
Il s’abrutissait devant un écran…

Ses doigts ont glissé,
Sur mes épaules…
Et le long de mon dos…

Il était loin le temps
De notre première rencontre,
Loin le temps de notre complicité…

Que nous arrivait-il ?
Quel était cet iceberg entre nous ?
Où l’amour s’était-il réfugié ?

Il s’est serré contre mon corps
Avant de se détourner dans un soupir
Me replongeant au cœur ma douleur.
  • Phonétique : Le Renoncement.

    i. lɥi.
    lɔ̃tɑ̃, ʒε vy nεtʁə lœʁ
    u ʒə dəvʁε tə kite,
    tiʁe œ̃ tʁε syʁ nu dø
    kɔmə ɔ̃ ʁεj œ̃ nɔ̃ dɑ̃z- ynə listə…

    ʒavε kɔ̃sjɑ̃sə kə ʒə pεʁdʁε
    linɔsɑ̃sə də no ʒənəz- ane,
    no paʁtaʒə, no ʁεvə
    lεz- etwalə ki ilyminε tεz- iø…

    ʒə ʁεvε də twa ɑ̃dɔʁmi
    twa delivʁe də tu, apεze
    etɑ̃dɥ su lε dʁa
    tɔ̃ kɔʁz- abɑ̃dɔne…

    setε la mεjəʁə ʃozə
    ki nu swa aʁive :
    vivʁə ɑ̃sɑ̃blə, ʁiʁə e dɑ̃se
    ʒekutε ta ʁεspiʁasjɔ̃…

    la lasitydə avε ʁɔ̃ʒe
    kɔmə lə vεʁ dɑ̃z- œ̃ fʁɥi,
    il ni avε plys də mjεl ɑ̃tʁə nu
    mε mɛ̃ kaʁesε tε ʃəvø…

    ʒɑ̃tʁəvwajε sə matɛ̃ ki vjɛ̃dʁε
    avεk ynə sələ ʃozə, ɑ̃ tεʁmine
    sə matɛ̃ ki mə tʁuvəʁε bjɛ̃ so
    ʒepuzε ta ʃalœʁ…

    ʒə melwaɲəʁεz- ɑ̃ silɑ̃sə
    nozɑ̃ plys tə ʁəɡaʁde
    abɑ̃dɔnɑ̃ nɔtʁə amuʁ
    kə ʒə pɔʁtəʁεz- ɑ̃ teʁə…

    lɔ̃tɑ̃ ʒε vy nεtʁə lœʁ
    u ʒə dəvʁε tə kite
    sə matɛ̃ ɑ̃kɔʁə, ɛ̃desi
    ʒə mə seʁə kɔ̃tʁə tɔ̃ kɔʁ.

    ji. εllə.
    lɔ̃tɑ̃, ʒε εspeʁe lœʁ,
    u il vjɛ̃dʁε mə ʁəʒwɛ̃dʁə
    dɑ̃ nɔtʁə li…

    o bu dynə etεʁnite,
    lə pwa də sɔ̃ kɔʁ
    sεt- etɑ̃dy pʁε dy mjɛ̃…

    nɥ, ʒə lɥi tuʁnε lə do,
    mεz- iø ɡʁɑ̃z- uvεʁ
    dɑ̃ la penɔ̃bʁə…

    ʒə nozε pa buʒe.
    ʒə fəzε sɑ̃blɑ̃ də dɔʁmiʁ,
    ʒatɑ̃dεz- ɑ̃kɔʁə…

    sa mɛ̃ sε poze,
    syʁ mε ʃəvø…
    syʁ ma nykə…

    lə ʒuʁ, il pasε dəvɑ̃ mwa,
    sɑ̃z- œ̃ mo,
    sɑ̃z- œ̃ ʒεstə tɑ̃dʁə…

    la nɥi, il ʁətaʁdε lœʁ də sə kuʃe
    il sabʁytisε dəvɑ̃ œ̃n- ekʁɑ̃…

    sε dwaz- ɔ̃ ɡlise,
    syʁ mεz- epolə…
    e lə lɔ̃ də mɔ̃ do…

    il etε lwɛ̃ lə tɑ̃
    də nɔtʁə pʁəmjεʁə ʁɑ̃kɔ̃tʁə,
    lwɛ̃ lə tɑ̃ də nɔtʁə kɔ̃plisite…

    kə nuz- aʁivε til ?
    kεl etε sεt isəbεʁɡ ɑ̃tʁə nu ?
    u lamuʁ setε til ʁefyʒje ?

    il sε seʁe kɔ̃tʁə mɔ̃ kɔʁ
    avɑ̃ də sə detuʁne dɑ̃z- œ̃ supiʁ
    mə ʁəplɔ̃ʒɑ̃ o kœʁ ma dulœʁ.

Commentaire Sur La Poesie


Auteur de Poésie
08/11/2018 09:26Oiseau Blessé

Tres beau comme toujours mm si c triste