Poeme-France : Lecture Écrit Colère

Poeme : La Blessure

Poème Colère
Publié le 12/09/2019 16:15

L'écrit contient 53 mots qui sont répartis dans 2 strophes. Toutes les strophes sont composés de 4 vers. Il est possible que le texte suive une forme de poésie classique.

Poete : Letimide222

La Blessure

La rivière coule tout simplement,
La vie s’écoule tout aussi sagement,
L’oiseau siffle sa poésie inaudible,
Pour hurler la douleur qui l’accable.

La tolérance si fragile parfois s’abîme,
Tel un graffiti d’un sourire sans âme,
Le cri de joie est parfois interrompu,
La peur guette son nouveau menu.
  • Pieds Hyphénique: La Blessure

    la=ri=viè=re=cou=le=tout=sim=ple=ment 10
    la=vie=sé=coule=tout=aus=si=sa=ge=ment 10
    loi=seau=sif=fle=sa=poé=sie=i=nau=dible 10
    pour=hur=ler=la=dou=leur=qui=lac=ca=ble 10

    la=to=lé=rance=si=fra=gile=par=fois=sa=bîme 11
    tel=un=graf=fi=ti=dun=sou=rire=sans=â=me 11
    le=cri=de=joieest=par=fois=in=ter=rom=pu 10
    la=peur=guet=te=son=nou=veau=me=nu 9
  • Phonétique : La Blessure

    la ʁivjεʁə kulə tu sɛ̃pləmɑ̃,
    la vi sekulə tut- osi saʒəmɑ̃,
    lwazo siflə sa pɔezi inodiblə,
    puʁ yʁle la dulœʁ ki lakablə.

    la tɔleʁɑ̃sə si fʁaʒilə paʁfwa sabimə,
    tεl œ̃ ɡʁafiti dœ̃ suʁiʁə sɑ̃z- amə,
    lə kʁi də ʒwa ε paʁfwaz- ɛ̃teʁɔ̃py,
    la pœʁ ɡεtə sɔ̃ nuvo məny.
  • Pieds Phonétique : La Blessure

    la=ʁi=vjε=ʁə=ku=lə=tu=sɛ̃=plə=mɑ̃ 10
    la=vi=se=kulə=tu=to=si=sa=ʒə=mɑ̃ 10
    lwa=zo=siflə=sa=pɔ=e=zi=i=no=diblə 10
    puʁ=yʁ=le=la=du=lœʁ=ki=la=ka=blə 10

    la=tɔ=le=ʁɑ̃sə=si=fʁa=ʒilə=paʁ=fwa=sabimə 10
    tεl=œ̃=ɡʁa=fi=ti=dœ̃=su=ʁiʁə=sɑ̃=zamə 10
    lə=kʁidə=ʒwa=ε=paʁ=fwa=zɛ̃=te=ʁɔ̃=py 10
    la=pœ=ʁə=ɡε=tə=sɔ̃=nu=vo=mə=ny 10

Commentaires Sur La Poesie


Auteur de Poésie
12/09/2019 18:41Zizou

Malheureusement c est la vie

👍
Auteur de Poésie
14/09/2019 19:07Louise Hudon

Contente de lire de la poésie. J’aime.

👍
Auteur de Poésie
15/09/2019 09:23Ed

La tolérance s’abîme oui, comme un graffitis dessiné à la craie un jour de pluie 😉
Presque trop courts ces deux petits quatrains, j’en aurais bien lu plus. Ne soyez pas timide aller 😉