Poeme-France : Lecture Écrit Mort

Poeme : Mourir Au Ponant !

Poème Mort
Publié le 07/04/2021 00:00

L'écrit contient 127 mots qui sont répartis dans 4 strophes. La composition des vers de ce poème suivent la forme classique du Sonnet.

Poete : Pangolin

Mourir Au Ponant !

Le ponant s’embrase, un très vieux goéland pleure,
La mousse s’envole sous la force du vent !
Des rochers, une sorte de brume d’argent,
La petite plage tout doucement affleure.

Au loin corne un géant qui le pêcheur apeure,
Monte la marée, aujourd’hui, à plus de cent !
Mon ciré d’embruns s’emperle. De mon pas lent,
Je regagne l’arrêt du bus, abri pour l’heure !

Les flammes du dieu Hélios ont plongé dans l’ombre
L’étale est proche, les bateaux dans la nuit sombre,
Léchant mes lèvres, je sens comme un goût de sel !

Quand on a vu cela, le nocher peut vous prendre,
Même dans la chambre de ce petit hôtel,
De mon corps inerte, plus rien à en attendre !
  • Pieds Hyphénique: Mourir Au Ponant !

    le=po=nant=sem=bra=se=un=très=vieux=goé=land=pleure 12
    la=mous=se=sen=vo=le=sous=la=for=ce=du=vent 12
    des=ro=chers=u=ne=sor=te=de=bru=me=dar=gent 12
    la=pe=ti=te=pla=ge=tout=dou=ce=ment=af=fleure 12

    au=loin=corne=un=gé=ant=qui=le=pê=cheur=a=peure 12
    mon=te=la=ma=rée=au=jourd=hui=à=plus=de=cent 12
    mon=ci=ré=dem=bruns=sem=per=le=de=mon=pas=lent 12
    je=re=gagne=lar=rêt=du=bus=a=bri=pour=l=heure 12

    les=flam=mes=du=dieu=hé=lios=ont=plon=gé=dans=lombre 12
    lé=tale=est=pro=che=les=ba=teaux=dans=la=nuit=sombre 12
    lé=chant=mes=lèvres=je=sens=com=me=un=goût=de=sel 12

    quand=on=a=vu=ce=la=le=no=cher=peut=vous=prendre 12
    mê=me=dans=la=cham=bre=de=ce=pe=tit=hô=tel 12
    de=mon=corps=i=ner=te=plus=rien=à=en=at=tendre 12
  • Phonétique : Mourir Au Ponant !

    lə pɔnɑ̃ sɑ̃bʁazə, œ̃ tʁε vjø ɡɔelɑ̃ plœʁə,
    la musə sɑ̃vɔlə su la fɔʁsə dy vɑ̃ !
    dε ʁoʃe, ynə sɔʁtə də bʁymə daʁʒe,
    la pətitə plaʒə tu dusəmɑ̃ aflœʁə.

    o lwɛ̃ kɔʁnə œ̃ ʒeɑ̃ ki lə pεʃœʁ apəʁə,
    mɔ̃tə la maʁe, oʒuʁdɥi, a plys də sɑ̃ !
    mɔ̃ siʁe dɑ̃bʁœ̃ sɑ̃pεʁlə. də mɔ̃ pa lɑ̃,
    ʒə ʁəɡaɲə laʁε dy bys, abʁi puʁ lœʁ !

    lε flamə dy djø eljoz- ɔ̃ plɔ̃ʒe dɑ̃ lɔ̃bʁə
    letalə ε pʁoʃə, lε bato dɑ̃ la nɥi sɔ̃bʁə,
    leʃɑ̃ mε lεvʁə, ʒə sɑ̃s kɔmə œ̃ ɡu də sεl !

    kɑ̃t- ɔ̃n- a vy səla, lə noʃe pø vu pʁɑ̃dʁə,
    mεmə dɑ̃ la ʃɑ̃bʁə də sə pəti otεl,
    də mɔ̃ kɔʁz- inεʁtə, plys ʁjɛ̃ a ɑ̃n- atɑ̃dʁə !
  • Pieds Phonétique : Mourir Au Ponant !

    lə=pɔ=nɑ̃=sɑ̃=bʁazə=œ̃=tʁε=vjø=ɡɔ=e=lɑ̃=plœʁə 12
    la=mu=sə=sɑ̃=vɔ=lə=su=la=fɔʁ=sə=dy=vɑ̃ 12
    dε=ʁo=ʃe=y=nə=sɔʁ=tə=də=bʁy=mə=daʁ=ʒe 12
    lapə=ti=tə=pla=ʒə=tu=du=sə=mɑ̃=a=flœ=ʁə 12

    o=lwɛ̃=kɔʁnə=œ̃=ʒe=ɑ̃=ki=lə=pε=ʃœʁ=a=pəʁə 12
    mɔ̃=tə=la=ma=ʁe=o=ʒuʁ=dɥi=a=plys=də=sɑ̃ 12
    mɔ̃=si=ʁe=dɑ̃=bʁœ̃=sɑ̃=pεʁ=lə=də=mɔ̃=pa=lɑ̃ 12
    ʒə=ʁə=ɡa=ɲə=la=ʁε=dy=bys=a=bʁi=puʁ=lœʁ 12

    lε=fla=mə=dy=djø=e=ljo=zɔ̃=plɔ̃=ʒe=dɑ̃=lɔ̃bʁə 12
    le=ta=lə=ε=pʁo=ʃə=lε=ba=to=dɑ̃=la=nɥisɔ̃bʁə 12
    le=ʃɑ̃=mε=lεvʁə=ʒə=sɑ̃s=kɔ=mə=œ̃=ɡu=də=sεl 12

    kɑ̃=tɔ̃=na=vy=sə=la=lə=no=ʃe=pø=vu=pʁɑ̃dʁə 12
    mε=mə=dɑ̃=la=ʃɑ̃=bʁə=də=sə=pə=ti=o=tεl 12
    də=mɔ̃=kɔʁ=zi=nεʁ=tə=plys=ʁjɛ̃=a=ɑ̃=na=tɑ̃dʁə 12

PostScriptum

Nota : Le goéland pleure, (c’est son cri) Hélios est le dieu amenant le soleil aux humains et le
nocher c’est Charon qui vous emmène sur sa barque naviguer sur le Styx !

Commentaires Sur La Poesie


Auteur de Poésie
07/04/2021 01:30Mémo

Moi je ne suis qu’un goéland
Et si je glisse au fil des vents
C’est pour voir de haut cette Terre
Les hommes qui s’en vont sur la mer
Les enfants dans les bras des mères
Et la vie avec ses mystères...

Auteur de Poésie
07/04/2021 10:07Anya

Demain Helios aura ramené le soleil et Charon restera bien seul sur sa barque Sous la force du vent, face au goéland et à la lumière qui embrase le Ponant on se sent revivre..

Auteur de Poésie
07/04/2021 16:11Jeromebx

Lire tes poèmes m’apaise étonnamment, j’ai l’impression d’être là, sur les lieux que tu décris dans ton sonnet. Merci pour cela avec mon coup de cœur.

Auteur de Poésie
07/04/2021 22:42Hassan Hyjazi

Vous savez rendre Tous vos sonnets intéressant soit par de l’entrain, un penchant amoureux ou par des scènes détaillées qui ne peuvent que nous monter à l’esprit, merci pour ces alexandrins, vous avez fait votre temps de marin...