Poeme-France : Lecture Écrit Amour

Poeme : . Le Van Noir.

Poème Amour
Publié le 07/09/2021 15:02

L'écrit contient 124 mots qui sont répartis dans 5 strophes. Toutes les strophes sont composés de 4 vers. Il est possible que le texte suive une forme de poésie classique.

Poete : Pangolin

. Le Van Noir.

Bien étrange votre véhicule,
La femme amoureuse du vers noir.
Que vous déclamez quand vient le soir,
A l’abri d’un drôle d’édicule.

Trois ou quatre fois il est passé,
Tout doucement, tel un corbillard,
Est-il venu chercher un vieillard,
De s’arrêter, a-t-il oublié ?

C’est bien connu, le destin s’amuse,
Quand tu le grattes au bon endroit.
Bien souvent, jamais il ne déçoit,
Vous voici, des poètes la muse !

Perdue dans cette cour, si petite,
Venez-donc-là, vous désaltérer.
Ou dans ces bras vous abandonner,
Ils attendaient votre visite !

Rien ne vous rendra votre jeunesse,
Mais vos vers aujourd’hui sont soleil,
Ils nous narrent un amour vermeil,
N’ayant pas eu lieu, quelle tristesse !
  • Pieds Hyphénique: . Le Van Noir.

    bien=é=tran=ge=vo=tre=vé=hi=cu=le 10
    la=fem=me=a=mou=reu=se=du=vers=noir 10
    que=vous=dé=cla=mez=quand=vient=le=soir 9
    a=la=bri=dun=drô=le=dé=di=cu=le 10

    trois=ou=qua=tre=fois=il=est=pas=sé 9
    tout=dou=ce=ment=tel=un=cor=bil=lard 9
    est=il=ve=nu=cher=cher=un=vieil=lard 9
    de=sar=rê=ter=a=til=ou=bli=é 9

    cest=bien=con=nu=le=des=tin=sa=mu=se 10
    quand=tu=le=grat=tes=au=bon=en=droit 9
    bien=sou=vent=ja=mais=il=ne=dé=çoit 9
    vous=voi=ci=des=po=è=tes=la=mu=se 10

    per=due=dans=cet=te=cour=si=pe=ti=te 10
    ve=nez=donc=là=vous=dé=sal=té=rer 9
    ou=dans=ces=bras=vous=a=ban=don=ner 9
    ils=at=ten=daient=vo=tre=vi=si=te 9

    rien=ne=vous=ren=dra=vo=tre=jeu=nes=se 10
    mais=vos=vers=au=jourd=hui=sont=so=leil 9
    ils=nous=nar=rent=un=a=mour=ver=meil 9
    nay=ant=pas=eu=lieu=quel=le=tris=tes=se 10
  • Phonétique : . Le Van Noir.

    bjɛ̃ etʁɑ̃ʒə vɔtʁə veikylə,
    la famə amuʁøzə dy vεʁ nwaʁ.
    kə vu deklame kɑ̃ vjɛ̃ lə swaʁ,
    a labʁi dœ̃ dʁolə dedikylə.

    tʁwaz- u katʁə fwaz- il ε pase,
    tu dusəmɑ̃, tεl œ̃ kɔʁbijaʁ,
    εt- il vəny ʃεʁʃe œ̃ vjεjaʁ,
    də saʁεte, a til ublje ?

    sε bjɛ̃ kɔny, lə dεstɛ̃ samyzə,
    kɑ̃ ty lə ɡʁatəz- o bɔ̃ ɑ̃dʁwa.
    bjɛ̃ suvɑ̃, ʒamεz- il nə deswa,
    vu vwasi, dε pɔεtə la myzə !

    pεʁdɥ dɑ̃ sεtə kuʁ, si pətitə,
    vəne dɔ̃k la, vu dezalteʁe.
    u dɑ̃ sε bʁa vuz- abɑ̃dɔne,
    ilz- atɑ̃dε vɔtʁə vizitə !

    ʁjɛ̃ nə vu ʁɑ̃dʁa vɔtʁə ʒənεsə,
    mε vo vεʁz- oʒuʁdɥi sɔ̃ sɔlεj,
    il nu naʁe œ̃n- amuʁ vεʁmεj,
    nεjɑ̃ pa y ljø, kεllə tʁistεsə !
  • Pieds Phonétique : . Le Van Noir.

    bjɛ̃=e=tʁɑ̃=ʒə=vɔ=tʁə=ve=i=ky=lə 10
    la=fa=mə=a=mu=ʁø=zə=dy=vεʁ=nwaʁ 10
    kə=vu=de=kla=me=kɑ̃=vj=ɛ̃=lə=swaʁ 10
    a=la=bʁi=dœ̃=dʁo=lə=de=di=ky=lə 10

    tʁwa=zu=ka=tʁə=fwa=zil=ε=pa=se 9
    tu=du=sə=mɑ̃=tεl=œ̃=kɔʁ=bi=jaʁ 9
    ε=til=və=ny=ʃεʁ=ʃe=œ̃=vj=ε=jaʁ 10
    də=sa=ʁε=te=a=til=u=blj=e 9

    sε=bjɛ̃=kɔ=ny=lə=dεs=tɛ̃=sa=my=zə 10
    kɑ̃=ty=lə=ɡʁa=tə=zo=bɔ̃=ɑ̃=dʁwa 9
    bj=ɛ̃=su=vɑ̃=ʒa=mε=zil=nə=de=swa 10
    vu=vwa=si=dε=pɔ=ε=tə=la=my=zə 10

    pεʁdɥ=dɑ̃=sε=tə=kuʁ=si=pə=ti=tə 9
    və=ne=dɔ̃k=la=vu=de=zal=te=ʁe 9
    u=dɑ̃=sε=bʁa=vu=za=bɑ̃=dɔ=ne 9
    il=za=tɑ̃=dε=vɔ=tʁə=vi=zi=tə 9

    ʁjɛ̃=nə=vu=ʁɑ̃=dʁa=vɔ=tʁə=ʒə=nε=sə 10
    mε=vo=vεʁ=zo=ʒuʁ=dɥi=sɔ̃=sɔ=lεj 9
    il=nu=na=ʁe=œ̃=na=muʁ=vεʁ=mεj 9
    nε=jɑ̃=pa=y=ljø=kεl=lə=tʁis=tε=sə 10

Commentaires Sur La Poesie


Auteur de Poésie
11/09/2021 11:14Donovan.nouel

C’est l’une des plus belles rencontres que j’ai faites. Pas d’amour vermeil mais c’est pas non plus très grave. Le plus important, et ça c’est pas moi qui le décide mais ont doit être saint, heureux, respecter la Bible, respecter les autres....Alors que moi j’aurais voulu la liberté, un peu de souffrance...Mais penser à Dieu et prier, pour être reconnaissant de ce qu’il a fait. Merci à vous Pangolin de votre sublimité.

Auteur de Poésie
11/09/2021 14:14Printemps

Vraiment une poésie et ce qui l’inspire est intemporel et son discours portera à jamais jeunesse et beauté. Merci du partage avec mon coup de cœur poétique, Pangolin!