Poème-France.com

Poeme : Trouvère À Plume



Trouvère À Plume

Oisillon
Nu,
Abattu

Sur le trottoir,
Jamais ne seras
Plumé.

Pour te dire mort,
Pour te dire né,
Aucune plume.

¤

Serai-je autorisé
À prêter ma plume ?
Tu sais, je l’ai volée !

¤

Le chat te dédaigne.
Le piéton t’évite.
Le corbeau t’ignore.

Gravillons goudronnés,
Les mouches t’embrassent
Pour mieux t’anéantir.

Sans doute brigand,
Un doigt élégant,
Je t’offre cette ode.
Eugène

Pour mettre un commentaire

Poème en Phonétique

wazijɔ̃
ny,
abaty
syʁ lə tʁɔtwaʁ,
ʒamε nə səʁa
plyme.
puʁ tə diʁə mɔʁ,
puʁ tə diʁə ne,
okynə plymə.

səʁε ʒə otɔʁize
a pʁεte ma plymə ?
ty sε, ʒə lε vɔle !

lə ʃa tə dedεɲə.
lə pjetɔ̃ tevitə.
lə kɔʁbo tiɲɔʁə.
ɡʁavilɔ̃ ɡudʁɔne,
lε muʃə tɑ̃bʁase
puʁ mjø taneɑ̃tiʁ.
sɑ̃ dutə bʁiɡɑ̃,
œ̃ dwa eleɡɑ̃,
ʒə tɔfʁə sεtə ɔdə.