Poème-France.com

Poeme : L’Eau



L’Eau

Elle est naturelle, fraiche et belle,
Calme ou agitée, salée ou vasée.
Cette eau qui flottent dans le vent
Pour s’achevé sous le soleil levant
Sur les feuilles, au point de ruissellement.

On peu la déguster ou la gaspiller
Comme ils l’ont gaspillée
Ces trentes dernières années
On ne peu s’en privée,
Pour se laver ou bien s’alimenter.

Merci aux anges quand il pleut,
Mais le maître préfère la garder
Au dessus des parapluies,
Pour ne pas les mouiller
Cette eau qui devient si rare.

Elle est pourtant si chère
A la sortie des robinets,
Mais pas assez pour les calmer
Ces gens qui, sans remorts,
L’utilisent sans limites.

Plus d’eau pour les fleurs,
Plus d’eau pour les légumes
Plus d’eau pour les bovins
Nous allons sécher
Comme sèche la rivière.

Les poissons nagent dans la boue,
Les pêcheurs sont en vacances
Les écrevisses vivent dans les arbres
Accrochés sur le nid
Des oiseaux désespérés, et déshydratés.

Les glaciers sont comme mon glaçon,
Dans mon verre d’eau, qui est l’océan
Encore un petit moment,
Et le glaçon va disparaître
L’eau c’est naturel, mais préservons-la.
Jerem

Pour mettre un commentaire

Poème en Phonétique

εllə ε natyʁεllə, fʁεʃə e bεllə,
kalmə u aʒite, sale u vaze.
sεtə o ki flɔte dɑ̃ lə vɑ̃
puʁ saʃəve su lə sɔlεj ləvɑ̃
syʁ lε fœjə, o pwɛ̃ də ʁɥisεllmɑ̃.

ɔ̃ pø la deɡyste u la ɡaspije
kɔmə il lɔ̃ ɡaspije
sε tʁɑ̃tə dεʁnjεʁəz- ane
ɔ̃ nə pø sɑ̃ pʁive,
puʁ sə lave u bjɛ̃ salimɑ̃te.

mεʁsi oz- ɑ̃ʒə kɑ̃t- il plø,
mε lə mεtʁə pʁefεʁə la ɡaʁde
o dəsy dε paʁaplɥi,
puʁ nə pa lε muje
sεtə o ki dəvjɛ̃ si ʁaʁə.

εllə ε puʁtɑ̃ si ʃεʁə
a la sɔʁti dε ʁɔbinε,
mε pa ase puʁ lε kalme
sε ʒɑ̃ ki, sɑ̃ ʁəmɔʁ,
lytilize sɑ̃ limitə.

plys do puʁ lε flœʁ,
plys do puʁ lε leɡymə
plys do puʁ lε bɔvɛ̃
nuz- alɔ̃ seʃe
kɔmə sεʃə la ʁivjεʁə.

lε pwasɔ̃ naʒe dɑ̃ la bu,
lε pεʃœʁ sɔ̃t- ɑ̃ vakɑ̃sə
lεz- ekʁəvisə vive dɑ̃ lεz- aʁbʁə
akʁoʃe syʁ lə nid
dεz- wazo dezεspeʁe, e dezidʁate.

lε ɡlasje sɔ̃ kɔmə mɔ̃ ɡlasɔ̃,
dɑ̃ mɔ̃ veʁə do, ki ε lɔseɑ̃
ɑ̃kɔʁə œ̃ pəti mɔmɑ̃,
e lə ɡlasɔ̃ va dispaʁεtʁə
lo sε natyʁεl, mε pʁezεʁvɔ̃ la.