Poème-France.com

Poeme : Vers Les Profondeurs



Vers Les Profondeurs

Il ne savait pas qu’en s’éloignant petit à petit,
Il se rapprochait en fait de plus en plus de sa fin.
Non ils ne savaient pas que leur destin était maudit,
Que la voie serait obstruée par un être malin.

Tout était d’abord parfait.
Quand le sillage il fendait,
De bons dinés ils se fourvoyaient,
Et de quelques fêtes ils s’égayaient.

Mais dans la réalité des bas fonds,
De secousses la nuit s’accompagnait,
Et de vagues les rêves tanguaient,
Tandis qu’il filait depuis son front.

Mais c’est par une nuit sans lune,
D’une infinité sans écume,
Qu’un son de cloche retentit dans la brume,
Pour briser ce silence plein de rancune.

Tandis que certains s’égaraient,
D’autres se dépêchaient,
Mais rien n’allait changé
Ce chemin déjà tout tracé.

Mais malgré la somme de tous leurs bons efforts,
Pour détourner le destin de la mort,
Le titan rencontra la montagne glacée,
Et commençait alors à s’enfoncer.

Certains chanceux privilégiés par la société,
Très rapidement ont pu s’échapper,
Laissant derrière eux des êtres inférieurs,
Une épave totalement noyée de l’intérieur…

(14-15 Avril 1912)
Joalto

PostScriptum

Merci de laisser vos notes et commentaires, qu’ils soient bons ou mauvais, je suis ouvert à toute critique


Pour mettre un commentaire

Poème en Phonétique

il nə savε pa kɑ̃ selwaɲɑ̃ pəti a pəti,
il sə ʁapʁoʃε ɑ̃ fε də plysz- ɑ̃ plys də sa fɛ̃.
nɔ̃ il nə savε pa kə lœʁ dεstɛ̃ etε modi,
kə la vwa səʁε ɔpstʁye paʁ œ̃n- εtʁə malɛ̃.

tut- etε dabɔʁ paʁfε.
kɑ̃ lə sijaʒə il fɑ̃dε,
də bɔ̃ dinez- il sə fuʁvwajε,
e də kεlk fεtəz- il seɡεjε.

mε dɑ̃ la ʁealite dε ba fɔ̃,
də səkusə la nɥi sakɔ̃paɲε,
e də vaɡ lε ʁεvə tɑ̃ɡε,
tɑ̃di kil filε dəpɥi sɔ̃ fʁɔ̃.

mε sε paʁ ynə nɥi sɑ̃ lynə,
dynə ɛ̃finite sɑ̃z- ekymə,
kœ̃ sɔ̃ də kloʃə ʁətɑ̃ti dɑ̃ la bʁymə,
puʁ bʁize sə silɑ̃sə plɛ̃ də ʁɑ̃kynə.

tɑ̃di kə sεʁtɛ̃ seɡaʁε,
dotʁə- sə depεʃε,
mε ʁjɛ̃ nalε ʃɑ̃ʒe
sə ʃəmɛ̃ deʒa tu tʁase.

mε malɡʁe la sɔmə də tus lœʁ bɔ̃z- efɔʁ,
puʁ detuʁne lə dεstɛ̃ də la mɔʁ,
lə titɑ̃ ʁɑ̃kɔ̃tʁa la mɔ̃taɲə ɡlase,
e kɔmɑ̃sε alɔʁz- a sɑ̃fɔ̃se.

sεʁtɛ̃ ʃɑ̃sø pʁivileʒje paʁ la sɔsjete,
tʁε ʁapidəmɑ̃ ɔ̃ py seʃape,
lεsɑ̃ dəʁjεʁə ø dεz- εtʁəz- ɛ̃feʁjœʁ,
ynə epavə tɔtaləmɑ̃ nwaje də lɛ̃teʁjœʁ…

uvʁə paʁɑ̃tεzə katɔʁzə tiʁε kɛ̃zə avʁil milə nəf sɑ̃ duzə fεʁmə paʁɑ̃tεzə

Il n'a aucune proposition de lecture pour le moment.