Poème-France.com

Poeme : Du Fond De Mon Cachot



Du Fond De Mon Cachot

Dans ma prison de mots et d’idées toutes molles
Je vous envoie un vers privé de mon bonheur
N’y voyez, cher ami, que les pleurs d’une folle,
Car en ce jour maudit vous manquez à mon cœur.

Par delà les barreaux de ma splendide geôle
Je perçois un rayon en votre plume-fleur,
Marchant pas à pas vers mon intime sol,
Découvrant peu à peu mon ultime pudeur.

En salissant mon âme de vos pas blessants
Vous avez enfoncé le poignard en mon dos,
Et depuis je vous joue un air sans talent.

A chacuns des accords, manque une notte clée,
Ne trouvez laquelle, laissez moi oublier,
Et je vous pleurerais au fond de mon cachot.
**linann**

PostScriptum

Laissez vos coms ! Les critiques peuvent faire avancer !


Pour mettre un commentaire

Poème en Phonétique

dɑ̃ ma pʁizɔ̃ də moz- e dide tutə mɔlə
ʒə vuz- ɑ̃vwa œ̃ vεʁ pʁive də mɔ̃ bɔnœʁ
ni vwaje, ʃεʁ ami, kə lε plœʁ dynə fɔlə,
kaʁ ɑ̃ sə ʒuʁ modi vu mɑ̃kez- a mɔ̃ kœʁ.

paʁ dəla lε baʁo də ma splɑ̃didə ʒolə
ʒə pεʁswaz- œ̃ ʁεjɔ̃ ɑ̃ vɔtʁə plymə flœʁ,
maʁʃɑ̃ pa a pa vεʁ mɔ̃n- ɛ̃timə sɔl,
dekuvʁɑ̃ pø a pø mɔ̃n- yltimə pydœʁ.

ɑ̃ salisɑ̃ mɔ̃n- amə də vo pa blesɑ̃
vuz- avez- ɑ̃fɔ̃se lə pwaɲaʁ ɑ̃ mɔ̃ do,
e dəpɥi ʒə vu ʒu œ̃n- εʁ sɑ̃ talɑ̃.

a ʃakœ̃ dεz- akɔʁd, mɑ̃kə ynə nɔtə kle,
nə tʁuve lakεllə, lεse mwa ublje,
e ʒə vu pləʁəʁεz- o fɔ̃ də mɔ̃ kaʃo.