Poème-France.com

Poeme : Dans La Cité D’Atlantis



Dans La Cité D’Atlantis

Les vagues caressent le sable fin
Dépose sur lui, à la saveur des embruns
De beaux coquillages de toutes les couleurs
Es-ce le butin d’un valeureux pirate
Ou un trésor rejeté par la mer
Non, rien de tout cela
Ce sont les mots des poètes
Le jardin secret des poétesses
Portes bonheur d’une merveilleuse cité

Dans la cité d’ATLANTIS
Nous sommes nos propres musiciens
Telle une harpe, nous jouons la mélodie de nos vies
Notre cœur en est le compositeur sensible et amoureux
Témoin de nos propres états d’âme

Dans la cité d’ATLANTIS
Les nuits sont magnifiques
Et les étoiles filantes ne meurent jamais
Elle monte une gamme sur le piano de la vie
Comme augmente les gammes de notre cœur

Dans la cité d’ATLANTIS
Poètes et poétesse, rêvent leur vie
Il suffit de fermer les yeux
Et ses l’essence des mots qui nous enivre
Un paradis de merveilleux poèmes

Dans la cité d’ATLANTIS
Nos mains caressent les dauphins
Ils sont près de nous sage et tranquille
Es-ce des messager d’un royaume engloutis
Ou des enfants qui recherche des liens

Dans la cité d’ATLANTIS
Il y vit des fées et des anges
Des déesses à la plume passionnée
Provoquant en nous amour et émotions
Vertus d’une huile essentielle

Dans la cité d’ATLANTIS
J’ai choisi de rester
Transportant mes rêves au-delà des étoiles
C’est une cité magique, une île fantastique
Un royaume des milles et une nuit
Un paradis, de merveilleux poètes
Dominiquejosse

Pour mettre un commentaire

Poème en Phonétique

lε vaɡ kaʁəse lə sablə fɛ̃
depozə syʁ lɥi, a la savœʁ dεz- ɑ̃bʁœ̃
də bo kɔkjaʒə də tutə lε kulœʁ
ε sə lə bytɛ̃ dœ̃ valəʁø piʁatə
u œ̃ tʁezɔʁ ʁəʒəte paʁ la mεʁ
nɔ̃, ʁjɛ̃ də tu səla
sə sɔ̃ lε mo dε pɔεtə
lə ʒaʁdɛ̃ sεkʁε dε pɔetesə
pɔʁtə- bɔnœʁ dynə mεʁvεjøzə site

dɑ̃ la site datlɑ̃ti
nu sɔmə no pʁɔpʁə- myzisjɛ̃
tεllə ynə-aʁpə, nu ʒuɔ̃ la melɔdi də no vi
nɔtʁə kœʁ ɑ̃n- ε lə kɔ̃pozitœʁ sɑ̃siblə e amuʁø
temwɛ̃ də no pʁɔpʁəz- eta damə

dɑ̃ la site datlɑ̃ti
lε nɥi sɔ̃ maɲifik
e lεz- etwalə filɑ̃tə nə məʁe ʒamε
εllə mɔ̃tə ynə ɡamə syʁ lə pjano də la vi
kɔmə oɡmɑ̃tə lε ɡamə də nɔtʁə kœʁ

dɑ̃ la site datlɑ̃ti
pɔεtəz- e pɔetεsə, ʁεve lœʁ vi
il syfi də fεʁme lεz- iø
e sε lesɑ̃sə dε mo ki nuz- ɑ̃nivʁə
œ̃ paʁadi də mεʁvεjø pɔεmə

dɑ̃ la site datlɑ̃ti
no mɛ̃ kaʁəse lε dofɛ̃
il sɔ̃ pʁε də nu saʒə e tʁɑ̃kjə
ε sə dε mesaʒe dœ̃ ʁwajomə ɑ̃ɡluti
u dεz- ɑ̃fɑ̃ ki ʁəʃεʁʃə dε ljɛ̃

dɑ̃ la site datlɑ̃ti
il i vit dε fez- e dεz- ɑ̃ʒə
dε deesəz- a la plymə pasjɔne
pʁɔvɔkɑ̃ ɑ̃ nuz- amuʁ e emɔsjɔ̃
vεʁtys dynə ɥilə esɑ̃sjεllə

dɑ̃ la site datlɑ̃ti
ʒε ʃwazi də ʁεste
tʁɑ̃spɔʁtɑ̃ mε ʁεvəz- o dəla dεz- etwalə
sεt- ynə site maʒikə, ynə ilə fɑ̃tastikə
œ̃ ʁwajomə dε miləz- e ynə nɥi
œ̃ paʁadi, də mεʁvεjø pɔεtə