Poème-France.com

Poeme : Dernier Combat



Dernier Combat

Ça fait bientôt 4ans que t’es partie
Me laissant seule
Me voilà aujourd’hui devant toi
Assise sur le sol
Entre les fleurs, le marbre
Et ce gravier si sombre
Je ne peux voir que ton nom
Inscrit sur cette tombe

La suite de ma vie,
Tu sais, a tellement changé
On dit que c’est ainsi
Et que le temps fait tout oublier
Malgrès les jours passés
Je n’y arrive pas
Et jours et nuits je pense à toi

J’entend souvent ton rire
Le son de ta voix
J’ai même des souvenirs
Qui me reviennent des fois
Des réalités, complicités du passé
De tout ce que l’on a fait ensemble
Et que rien ne peut effacer

Et pourtant il y a ce sentiment de colère
Qui m’envahit comme un aimant attiré par le fer
Putain de maladie qui ne s’arrete pas
Je n’étais pas là pour ton dernier combat

Je vais rester debout
Continuer mon chemin
A prendre encore des coups
Ca va dépendre des lendemains
Mamy, un jour, tu m’as dis que la vie
Ressemble a un bouquin
Qu’il ya a le début, le milieu et biensur la fin

C’est sur que tu me manque aujourd’hui
Mais, je viens de finir le dernier chapitre de ta vie
Tu peux reposer en paix à l’infini
Et rendez vous au paradis

Mamy, c’est le cancer qui
T’as fait mourir aujourd’hui
Et maintenant mon père l’a peut être aussi
Lui aussi on l’aidera comme on t’as aidé
Car il aura surement des épreuves a traverser
Mes parents m’ont tujours dit :
-La mort n’as pas de surcit
Mais aussi :
- L’amitié c’est très fort
Mais l’amour l’est plus encore
Alors si cet amour est aussi fort
Pourquoi de le faire durer serait un tort ? ?
Voilà la question que je me pose
Et pendant ce temps, toi, tu te repose…
Je t’en supplie
Reveille-toi, mamy ! !
Nanou_24419

PostScriptum

ce poème je l’ai crit pour ma grd mère qui est morte depuis 4ans déja mais dont le souvenir reste gravé
car elle était géniale !


Pour mettre un commentaire

Poème en Phonétique

sa fε bjɛ̃to katʁə ɑ̃ kə tε paʁti
mə lεsɑ̃ sələ
mə vwala oʒuʁdɥi dəvɑ̃ twa
asizə syʁ lə sɔl
ɑ̃tʁə lε flœʁ, lə maʁbʁə
e sə ɡʁavje si sɔ̃bʁə
ʒə nə pø vwaʁ kə tɔ̃ nɔ̃
ɛ̃skʁi syʁ sεtə tɔ̃bə

la sɥitə də ma vi,
ty sε, a tεllmɑ̃ ʃɑ̃ʒe
ɔ̃ di kə sεt- ɛ̃si
e kə lə tɑ̃ fε tut- ublje
malɡʁε lε ʒuʁ pase
ʒə ni aʁivə pa
e ʒuʁz- e nɥi ʒə pɑ̃sə a twa

ʒɑ̃tɑ̃ suvɑ̃ tɔ̃ ʁiʁə
lə sɔ̃ də ta vwa
ʒε mεmə dε suvəniʁ
ki mə ʁəvjεne dε fwa
dε ʁealite, kɔ̃plisite dy pase
də tu sə kə lɔ̃n- a fε ɑ̃sɑ̃blə
e kə ʁjɛ̃ nə pø efase

e puʁtɑ̃ il i a sə sɑ̃timɑ̃ də kɔlεʁə
ki mɑ̃vai kɔmə œ̃n- εmɑ̃ atiʁe paʁ lə fεʁ
pytɛ̃ də maladi ki nə saʁətə pa
ʒə netε pa la puʁ tɔ̃ dεʁnje kɔ̃ba

ʒə vε ʁεste dəbu
kɔ̃tinɥe mɔ̃ ʃəmɛ̃
a pʁɑ̃dʁə ɑ̃kɔʁə dε ku
ka va depɑ̃dʁə dε lɑ̃dəmɛ̃
mami, œ̃ ʒuʁ, ty ma di kə la vi
ʁəsɑ̃blə a œ̃ bukɛ̃
kil ia a lə deby, lə miljø e bjɛ̃syʁ la fɛ̃

sε syʁ kə ty mə mɑ̃kə oʒuʁdɥi
mε, ʒə vjɛ̃ də finiʁ lə dεʁnje ʃapitʁə də ta vi
ty pø ʁəpoze ɑ̃ pε a lɛ̃fini
e ʁɑ̃de vuz- o paʁadi

mami, sε lə kɑ̃se ki
ta fε muʁiʁ oʒuʁdɥi
e mɛ̃tənɑ̃ mɔ̃ pεʁə la pø εtʁə osi
lɥi osi ɔ̃ lεdəʁa kɔmə ɔ̃ ta εde
kaʁ il oʁa syʁəmɑ̃ dεz- epʁəvəz- a tʁavεʁse
mε paʁɑ̃ mɔ̃ tyʒuʁ di :
la mɔʁ na pa də syʁsi
mεz- osi :
lamitje sε tʁε fɔʁ
mε lamuʁ lε plysz- ɑ̃kɔʁə
alɔʁ si sεt amuʁ εt- osi fɔʁ
puʁkwa də lə fεʁə dyʁe səʁε œ̃ tɔʁ ? ?
vwala la kεstjɔ̃ kə ʒə mə pozə
e pɑ̃dɑ̃ sə tɑ̃, twa, ty tə ʁəpozə…
ʒə tɑ̃ sypli
ʁəvεjə twa, mami ! !

Il n'a aucune proposition de lecture pour le moment.