Poème-France.com

Poeme : La Fille Aux Échasses Bleus Diane Mon Amie D’Enfance



La Fille Aux Échasses Bleus Diane Mon Amie D’Enfance

Elle se tenait en équilibre
Sur des échasses jaunes et bleus
En cet été merveileux
On pouvait lire dans ses yeux
Cet appetit de vivre
Qu’ont les enfants
Quand tous les espoirs sont permis
Mais au fil du temps
Elle a perdu pied
Ses reves caressés
Se sont ombragés
L’orage a grondé
La puie a deferlé
Sur ses amours blessés
Elle s’était trop donnée
Naive comme cette petite fille
Elle n’avait pas su grandir
Son pont ainsi écroulé
Anéantissant ses espoirs
Elle est resté piegée
Se noyant dans ses déboires

Elle cherche une bouée

Un radeau a s’accrocher

Son cri fut entendu

On l’a secourue
Elle est encore bien fragile
Mais elle marche en équilibre
Sans ses échasses jaunes et bleus
Tout aussi bleus que ses yeux
Nicckki

Pour mettre un commentaire

Poème en Phonétique

εllə sə tənε ɑ̃n- ekilibʁə
syʁ dεz- eʃasə ʒonəz- e bløs
ɑ̃ sεt ete mεʁvεilø
ɔ̃ puvε liʁə dɑ̃ sεz- iø
sεt apəti də vivʁə
kɔ̃ lεz- ɑ̃fɑ̃
kɑ̃ tus lεz- εspwaʁ sɔ̃ pεʁmi
mεz- o fil dy tɑ̃
εllə a pεʁdy pje
sε ʁəvə kaʁese
sə sɔ̃t- ɔ̃bʁaʒe
lɔʁaʒə a ɡʁɔ̃de
la pɥi a dəfεʁle
syʁ sεz- amuʁ blese
εllə setε tʁo dɔne
nεvə kɔmə sεtə pətitə fijə
εllə navε pa sy ɡʁɑ̃diʁ
sɔ̃ pɔ̃ ɛ̃si ekʁule
aneɑ̃tisɑ̃ sεz- εspwaʁ
εllə ε ʁεste pjəʒe
sə nwajɑ̃ dɑ̃ sε debwaʁə

εllə ʃεʁʃə ynə bue

œ̃ ʁado a sakʁoʃe

sɔ̃ kʁi fy ɑ̃tɑ̃dy

ɔ̃ la səkuʁy
εllə εt- ɑ̃kɔʁə bjɛ̃ fʁaʒilə
mεz- εllə maʁʃə ɑ̃n- ekilibʁə
sɑ̃ sεz- eʃasə ʒonəz- e bløs
tut- osi bløs kə sεz- iø