Poème-France.com

Poeme : L’Averse ?



L’Averse ?

Mirages épars
De verts moires dans les cieux
Vêpres noires des dieux
Où est le temps de la messe ?
Attendez-vous l’averse ?
Pendantce

PostScriptum

Réponse :
Nous aspirons à être des dieux ; il pleuvra donc des cordes, fixées au cieux, et tout bêtes que nous sommes, la horde des hommes assoiffés de glorieux, deviendra foule de pendus métronomes.


Pour mettre un commentaire

Poème en Phonétique

miʁaʒəz- epaʁ
də vεʁ mwaʁə dɑ̃ lε sjø
vεpʁə- nwaʁə dε djø
u ε lə tɑ̃ də la mεsə ?
atɑ̃de vu lavεʁsə ?