Poème-France.com

Poeme : Femme De Mes Pensées…



Femme De Mes Pensées…

La nuit passée, je t’aperçois au fond de mes pensées,
Radieuse, tu es la reine de mes journées passées,
Comment décrire ce que je ressens pour toi à ces moments,
Je voudrais écrire une histoire en pensant à toi tout le temps !

Tu sais, tu m’apportes le bonheur quand je pense à toi,
Tu m’aaportes un souffle d’espoir, quand je te vois,
Mais tu n’as jamais apparue devant moi, c’est sincère
Je voudrais concrétiser mais je ne sais comment faire…

Tu me donnes l’impression de ne pas exister sur terre,
Comment te prouver mon amour sans connaître l’adresse,
Tu navigues dans mon océan de pensées, dans mes mers,
Je voudrais que tu me sauves une fois pour tout de ma détresse !

Pourtant, on ne s’est jamais rencontré, ni jamais croisé,
Je veux te faire part de mes faiblesses, à toi de les cesser,
Tu as réveillé en moi ce sentiment qu’est la tendresse
Je n’ai jamais su avant, que j’avais une telle délicatesse !

L’heure tourne, le temps passe, c’est une fatalité
Mais l’amour que j’ai pour toi est une eternité
Je voudrais te connaître un jour proche je l’éspère,
Je pense te voir un jour dans la réalité c’est sincère !
Kaukase

PostScriptum

Un petit délire du moment…


Pour mettre un commentaire

Poème en Phonétique

la nɥi pase, ʒə tapεʁswaz- o fɔ̃ də mε pɑ̃se,
ʁadjøzə, ty ε la ʁεnə də mε ʒuʁne pase,
kɔmɑ̃ dekʁiʁə sə kə ʒə ʁəsɛ̃ puʁ twa a sε mɔmɑ̃,
ʒə vudʁεz- ekʁiʁə ynə istwaʁə ɑ̃ pɑ̃sɑ̃ a twa tu lə tɑ̃ !

ty sε, ty mapɔʁtə- lə bɔnœʁ kɑ̃ ʒə pɑ̃sə a twa,
ty maapɔʁtəz- œ̃ suflə dεspwaʁ, kɑ̃ ʒə tə vwa,
mε ty na ʒamεz- apaʁy dəvɑ̃ mwa, sε sɛ̃sεʁə
ʒə vudʁε kɔ̃kʁetize mε ʒə nə sε kɔmɑ̃ fεʁə…

ty mə dɔnə lɛ̃pʁesjɔ̃ də nə pa εɡziste syʁ teʁə,
kɔmɑ̃ tə pʁuve mɔ̃n- amuʁ sɑ̃ kɔnεtʁə ladʁεsə,
ty naviɡ dɑ̃ mɔ̃n- ɔseɑ̃ də pɑ̃se, dɑ̃ mε mεʁ,
ʒə vudʁε kə ty mə sovəz- ynə fwa puʁ tu də ma detʁεsə !

puʁtɑ̃, ɔ̃ nə sε ʒamε ʁɑ̃kɔ̃tʁe, ni ʒamε kʁwaze,
ʒə vø tə fεʁə paʁ də mε fεblesə, a twa də lε sese,
ty a ʁevεje ɑ̃ mwa sə sɑ̃timɑ̃e kε la tɑ̃dʁεsə
ʒə nε ʒamε sy avɑ̃, kə ʒavεz- ynə tεllə delikatεsə !

lœʁ tuʁnə, lə tɑ̃ pasə, sεt- ynə fatalite
mε lamuʁ kə ʒε puʁ twa εt- ynə ətεʁnite
ʒə vudʁε tə kɔnεtʁə œ̃ ʒuʁ pʁoʃə ʒə lespεʁə,
ʒə pɑ̃sə tə vwaʁ œ̃ ʒuʁ dɑ̃ la ʁealite sε sɛ̃sεʁə !