Poème-France.com

Poeme : L’Agathe Bleue



L’Agathe Bleue

Mais quelle est cette étrange lumière bleue
Que j’aperçois dans les profondeurs de tes yeux ?
Ce faisceau blanc resplendissant,
Mince portion de soleil éblouissant ?

De tous tu es admirée,
Mais ton seul souhait est d’être ignorée.
On te garde pour ta rare beauté
Qu’on a tant cherchée et recherchée.

Tu reposes dans le creux d’un écrin
Recouvert de doux et discret satin.
La cloche de verre qui t’entoure est pour toi une prison,
On t’a enfermée sans véritable raison.

La nuit est ta seule amie
Avec elle jamais tu ne t’ennuies
Les souvenirs te reviennent dans son profond silence
Tu lui racontes qu’être belle est une réelle imprudence

Tu es rayonnante comme une boule à facette,
Le brouhaha environnant servirait de chansonnette,
La poussière virevoltante pourrait faire les danseurs
Il te faut juste un peu de gaieté dans ton cœur.

Il est étrange que tu n’aimes pas être admirée.
Certes, t’enfermer était une très mauvaise idée,
Mais tu suscites tellement de convoitises
Qu’il fallait bien faire une bêtise.

Allons, je t’en pris, t’en supplie,

Agathe, rayonne, resplendit
Soit fière de nous illuminer les yeux
De ta belle couleur bleue.
Camy

PostScriptum

Je sais, « Agathe » ne s’écrit pas comme ça, on me l’a déjà fait remarquer… mais j’étais plus jeune quand j’ai écris ce poème (certains amis poètes le savent : ) ) alors j’ai laissé. . et puis j’ai trouvé que ça faisait plutôt joli : D


Pour mettre un commentaire

Poème en Phonétique

mε kεllə ε sεtə etʁɑ̃ʒə lymjεʁə blø
kə ʒapεʁswa dɑ̃ lε pʁɔfɔ̃dœʁ də tεz- iø ?
sə fεso blɑ̃ ʁεsplɑ̃disɑ̃,
mɛ̃sə pɔʁsjɔ̃ də sɔlεj ebluisɑ̃ ?

də tus ty ε admiʁe,
mε tɔ̃ səl suε ε dεtʁə iɲɔʁe.
ɔ̃ tə ɡaʁdə puʁ ta ʁaʁə bote
kɔ̃n- a tɑ̃ ʃεʁʃe e ʁəʃεʁʃe.

ty ʁəpozə dɑ̃ lə kʁø dœ̃n- ekʁɛ̃
ʁəkuvεʁ də duz- e diskʁε satɛ̃.
la kloʃə də veʁə ki tɑ̃tuʁə ε puʁ twa ynə pʁizɔ̃,
ɔ̃ ta ɑ̃fεʁme sɑ̃ veʁitablə ʁεzɔ̃.

la nɥi ε ta sələ ami
avεk εllə ʒamε ty nə tɑ̃nɥi
lε suvəniʁ tə ʁəvjεne dɑ̃ sɔ̃ pʁɔfɔ̃ silɑ̃sə
ty lɥi ʁakɔ̃tə kεtʁə bεllə εt- ynə ʁeεllə ɛ̃pʁydɑ̃sə

ty ε ʁεjɔnɑ̃tə kɔmə ynə bulə a fasεtə,
lə bʁuaa ɑ̃viʁɔnɑ̃ sεʁviʁε də ʃɑ̃sɔnεtə,
la pusjεʁə viʁəvɔltɑ̃tə puʁʁε fεʁə lε dɑ̃sœʁ
il tə fo ʒystə œ̃ pø də ɡεəte dɑ̃ tɔ̃ kœʁ.

il εt- etʁɑ̃ʒə kə ty nεmə pa εtʁə admiʁe.
sεʁtə, tɑ̃fεʁme etε ynə tʁε movεzə ide,
mε ty sysitə tεllmɑ̃ də kɔ̃vwatizə
kil falε bjɛ̃ fεʁə ynə bεtizə.

alɔ̃, ʒə tɑ̃ pʁi, tɑ̃ sypli,

aɡatə, ʁεjɔnə, ʁεsplɑ̃di
swa fjεʁə də nuz- ilymine lεz- iø
də ta bεllə kulœʁ blø.