Poème-France.com

Poeme : Souffrance Meurtrière…



Souffrance Meurtrière…

Je ne sais vraiment pas comment
On en est arrivé à cette situation
Elle est arrivée, c’est vrai que c’était pas sans raisons
Mais je sais pas si elle a fait son chemin avec le temps

Je ne sais pas pourquoi non plus
On devrait recevoir des coups
Pourquoi on devrait toujours rester debout
Alors qu’on est plus qu’abattu

Je sais rien pour être sincère
Je sais juste que ça fait mal
Et que ça paraît tellement normal
Que je ne peux rien y faire

Je dois avouer que toutes ces discussions
Que je me suis forcée à écouter
Ont amenées de nombreuses questions
Dans mon esprit déjà si tourmenté

Je n’ai même pas les mots pour décrire
Tout ce que je peux ressentir
J’ai vraiment été déçue, j’ai pleurer
Parce que je ne sais plus où aller

J’ai perdu ma route, mon destin
J’ai si peur du lendemain
Je ne sais pas ce qui peut encore arriver
Je sais pas ce qui va se passer

J’ai du mal à faire ce poème
J’ai du mal avec ce thème
Il est à fleur de peau
J’essaye d’écrire peu à peu

J’ai des instants qui me manquent
Mes sentiments qui se planquent
Un peu plus au profond de moi
Et s’entourent du froid

J’ai déjà tant de regrets
Alors que je suis qu’au début
Y a pas eu beaucoup de faits
Pourtant, je suis déjà abattue

J’ai tant de choses qui me plaisent pas
Peu de confiance en la vie, en moi
J’essaye encore de faire face
Mais j’ai mon sang qui se glace

Et puis j’ai si peu à raconter
J’ai si peu d’armes pour continuer
Pourtant, je continue à écrire
Alors que je n’ai plus rien à dire

Je continue pour effacer un peu mes souffrances
J’aimerai pouvoir connaître la chance
Je l’ai bien cherché mais quand je l’ai trouvé
Je n’ai pas réussi à la gagner

Je veux fermer mes blessures
Ne plus entendre tous ces murmures
Je veux pouvoir connaître le bonheur
Mais c’est trop donné pour le malheur

J’aimerais pouvoir sortir du noir
Ca me plait pas de perdre Espoir
Je m’accroche avec les forces qu’il me reste
Mais c’est encore moins facile quand je me déteste
Cindy Limpens

PostScriptum

J’ai eu du mal à l’écrire et je le trouve encore confus… Je ne parviens pas bien à m’exprimer…


Pour mettre un commentaire

Poème en Phonétique

ʒə nə sε vʁεmɑ̃ pa kɔmɑ̃
ɔ̃n- ɑ̃n- εt- aʁive a sεtə sitɥasjɔ̃
εllə εt- aʁive, sε vʁε kə setε pa sɑ̃ ʁεzɔ̃
mε ʒə sε pa si εllə a fε sɔ̃ ʃəmɛ̃ avεk lə tɑ̃

ʒə nə sε pa puʁkwa nɔ̃ plys
ɔ̃ dəvʁε ʁəsəvwaʁ dε ku
puʁkwa ɔ̃ dəvʁε tuʒuʁ ʁεste dəbu
alɔʁ kɔ̃n- ε plys kabaty

ʒə sε ʁjɛ̃ puʁ εtʁə sɛ̃sεʁə
ʒə sε ʒystə kə sa fε mal
e kə sa paʁε tεllmɑ̃ nɔʁmal
kə ʒə nə pø ʁjɛ̃ i fεʁə

ʒə dwaz- avue kə tutə sε diskysjɔ̃
kə ʒə mə sɥi fɔʁse a ekute
ɔ̃ aməne də nɔ̃bʁøzə kεstjɔ̃
dɑ̃ mɔ̃n- εspʁi deʒa si tuʁmɑ̃te

ʒə nε mεmə pa lε mo puʁ dekʁiʁə
tu sə kə ʒə pø ʁəsɑ̃tiʁ
ʒε vʁεmɑ̃ ete desɥ, ʒε pləʁe
paʁsə kə ʒə nə sε plysz- u ale

ʒε pεʁdy ma ʁutə, mɔ̃ dεstɛ̃
ʒε si pœʁ dy lɑ̃dəmɛ̃
ʒə nə sε pa sə ki pø ɑ̃kɔʁə aʁive
ʒə sε pa sə ki va sə pase

ʒε dy mal a fεʁə sə pɔεmə
ʒε dy mal avεk sə tεmə
il εt- a flœʁ də po
ʒesεj dekʁiʁə pø a pø

ʒε dεz- ɛ̃stɑ̃ ki mə mɑ̃ke
mε sɑ̃timɑ̃ɑ̃ ki sə plɑ̃ke
œ̃ pø plysz- o pʁɔfɔ̃ də mwa
e sɑ̃tuʁe dy fʁwa

ʒε deʒa tɑ̃ də ʁəɡʁε
alɔʁ kə ʒə sɥi ko deby
i a pa y boku də fε
puʁtɑ̃, ʒə sɥi deʒa abatɥ

ʒε tɑ̃ də ʃozə ki mə plεze pa
pø də kɔ̃fjɑ̃sə ɑ̃ la vi, ɑ̃ mwa
ʒesεj ɑ̃kɔʁə də fεʁə fasə
mε ʒε mɔ̃ sɑ̃ ki sə ɡlasə

e pɥi ʒε si pø a ʁakɔ̃te
ʒε si pø daʁmə- puʁ kɔ̃tinɥe
puʁtɑ̃, ʒə kɔ̃tinɥ a ekʁiʁə
alɔʁ kə ʒə nε plys ʁjɛ̃ a diʁə

ʒə kɔ̃tinɥ puʁ efase œ̃ pø mε sufʁɑ̃sə
ʒεməʁε puvwaʁ kɔnεtʁə la ʃɑ̃sə
ʒə lε bjɛ̃ ʃεʁʃe mε kɑ̃ ʒə lε tʁuve
ʒə nε pa ʁeysi a la ɡaɲe

ʒə vø fεʁme mε blesyʁə
nə plysz- ɑ̃tɑ̃dʁə tus sε myʁmyʁə
ʒə vø puvwaʁ kɔnεtʁə lə bɔnœʁ
mε sε tʁo dɔne puʁ lə malœʁ

ʒεməʁε puvwaʁ sɔʁtiʁ dy nwaʁ
ka mə plε pa də pεʁdʁə εspwaʁ
ʒə makʁoʃə avεk lε fɔʁsə- kil mə ʁεstə
mε sεt- ɑ̃kɔʁə mwɛ̃ fasilə kɑ̃ ʒə mə detεstə