Poème-France.com

Poeme : S’Il Préfère Que Ce Soit Compliqué ?



S’Il Préfère Que Ce Soit Compliqué ?

Dans son cœur il a une personne de présente,
Mais il ne cesse de la faire souffrir : ça le hante.
Il aimerait tant la serrer, à jamais, dans ses bras,
Mais il ne peut pas donc il s’éloigne de ce pas.
Il laisse la raison, le guidé, dans ses actions
Il aimerait n’avoir devant elle aucune émotion.

Dans ces pensées, elle est présente maintenant,
Il n’y a qu’à ses côtés où il peut être vivant,
Mais elle croit qu’une autre a son doux cœur.
Lui il est là ici et à cause de ça il est en pleur.
Elle est là bas, loin de lui, lentement ça le brise,
En lui elle est devenue une merveilleuse hantise.

Le soir en regardant par la fenêtre il aperçoit
Toutes les étoiles qui représentent les baisers
Qu’elle pourrait avec son cœur lui prodiguer.
Il rêve de cette nuit ou il se donnerait en émois.
À cet instant, il serait, à elle, complètement
Et il lui appartiendra jusqu’à la nuit des temps.

Qu’attend-il pour enfin vaincre ça peur ?
À force de léviter, il passera loin du bonheur.
Il est là tout près en train de faire un écrit
En espérant qu’elle entre vite dans sa vie.
Il aimerait qu’elle le rejoigne en ce jour
Et qu’ensemble ils fassent leur vie toujours.

Oh Toi ! Entends son appel qui vient du cœur,
Viens lui apporter maintenant le bonheur,
Surtout s’il a réussi à combler un vide en toi.
Qu’entends tu, rejoins-le vite dans ses bras ?
Illusion

PostScriptum

… [img] . /images/coeurrose. gif [/img] …


Pour mettre un commentaire

Poème en Phonétique

dɑ̃ sɔ̃ kœʁ il a ynə pεʁsɔnə də pʁezɑ̃tə,
mεz- il nə sεsə də la fεʁə sufʁiʁ : sa lə-ɑ̃tə.
il εməʁε tɑ̃ la seʁe, a ʒamε, dɑ̃ sε bʁa,
mεz- il nə pø pa dɔ̃k il selwaɲə də sə pa.
il lεsə la ʁεzɔ̃, lə ɡide, dɑ̃ sεz- aksjɔ̃
il εməʁε navwaʁ dəvɑ̃ εllə okynə emɔsjɔ̃.

dɑ̃ sε pɑ̃se, εllə ε pʁezɑ̃tə mɛ̃tənɑ̃,
il ni a ka sε kotez- u il pø εtʁə vivɑ̃,
mεz- εllə kʁwa kynə otʁə a sɔ̃ du kœʁ.
lɥi il ε la isi e a kozə də sa il εt- ɑ̃ plœʁ.
εllə ε la ba, lwɛ̃ də lɥi, lɑ̃təmɑ̃ sa lə bʁizə,
ɑ̃ lɥi εllə ε dəvənɥ ynə mεʁvεjøzə-ɑ̃tizə.

lə swaʁ ɑ̃ ʁəɡaʁdɑ̃ paʁ la fənεtʁə il apεʁswa
tutə lεz- etwalə ki ʁəpʁezɑ̃te lε bεze
kεllə puʁʁε avεk sɔ̃ kœʁ lɥi pʁɔdiɡe.
il ʁεvə də sεtə nɥi u il sə dɔnəʁε ɑ̃n- emwa.
a sεt ɛ̃stɑ̃, il səʁε, a εllə, kɔ̃plεtəmɑ̃
e il lɥi apaʁtjɛ̃dʁa ʒyska la nɥi dε tɑ̃.

katɑ̃t- il puʁ ɑ̃fɛ̃ vɛ̃kʁə sa pœʁ ?
a fɔʁsə də levite, il pasəʁa lwɛ̃ dy bɔnœʁ.
il ε la tu pʁεz- ɑ̃ tʁɛ̃ də fεʁə œ̃n- ekʁi
ɑ̃n- εspeʁɑ̃ kεllə ɑ̃tʁə vitə dɑ̃ sa vi.
il εməʁε kεllə lə ʁəʒwaɲə ɑ̃ sə ʒuʁ
e kɑ̃sɑ̃blə il fase lœʁ vi tuʒuʁ.

ɔ twa ! ɑ̃tɑ̃ sɔ̃n- apεl ki vjɛ̃ dy kœʁ,
vjɛ̃ lɥi apɔʁte mɛ̃tənɑ̃ lə bɔnœʁ,
syʁtu sil a ʁeysi a kɔ̃ble œ̃ vidə ɑ̃ twa.
kɑ̃tɑ̃ ty, ʁəʒwɛ̃ lə vitə dɑ̃ sε bʁa ?