Poème-France.com

Poeme : Sèche Tes Larmes !



Sèche Tes Larmes !

Parfois nous avons des larmes,
Quand, à l’autre nous pensons.
Devant lui on baisse nos armes,
Et nous lui livrons nos émotions.
Avec l’autre, nous sommes bien
Nous aspirons, un jour, à être siens.

Il arrive que : l’autre nous le haïssons,
Car il ne se réfugie pas dans nos bras.
Son absence est souffrance et tracas,
Et nos sentiments sont très abscons.
Nous sommes attirés, mais pourquoi ?
Est-ce vraiment un mal en soi ?

Une phrase prononcée résonne en moi,
J’aimerai tant que ses mots soient sincères.
Car même si nous nous livrons en émois,
J’aimerais devenir un jour son repère.
Ces larmes pourrais-je les lui sécher ?
Pourrais-je être pour toujours à ses côtés
Illusion

PostScriptum


Pour mettre un commentaire

Poème en Phonétique

paʁfwa nuz- avɔ̃ dε laʁmə,
kɑ̃, a lotʁə nu pɑ̃sɔ̃.
dəvɑ̃ lɥi ɔ̃ bεsə noz- aʁmə,
e nu lɥi livʁɔ̃ noz- emɔsjɔ̃.
avεk lotʁə, nu sɔmə bjɛ̃
nuz- aspiʁɔ̃, œ̃ ʒuʁ, a εtʁə sjɛ̃.

il aʁivə kə : lotʁə nu lə-ajsɔ̃,
kaʁ il nə sə ʁefyʒi pa dɑ̃ no bʁa.
sɔ̃n- absɑ̃sə ε sufʁɑ̃sə e tʁaka,
e no sɑ̃timɑ̃ sɔ̃ tʁεz- abskɔ̃.
nu sɔməz- atiʁe, mε puʁkwa ?
ε sə vʁεmɑ̃ œ̃ mal ɑ̃ swa ?

ynə fʁazə pʁonɔ̃se ʁezɔnə ɑ̃ mwa,
ʒεməʁε tɑ̃ kə sε mo swae sɛ̃sεʁə.
kaʁ mεmə si nu nu livʁɔ̃z- ɑ̃n- emwa,
ʒεməʁε dəvəniʁ œ̃ ʒuʁ sɔ̃ ʁəpεʁə.
sε laʁmə- puʁʁε ʒə lε lɥi seʃe ?
puʁʁε ʒə εtʁə puʁ tuʒuʁz- a sε kote