Poème-France.com

Poeme : Elle Est Venue !



Elle Est Venue !

Je rêvasse, j’entends, à ma porte, sonner.
La tête dans le cul, doucement je vais ouvrir !
J’entrouvre, alors, une lumière vient m’éblouir,
Je n’en reviens pas, elle est là de toute beauté.

Je frotte mes yeux, ça ne peut être qu’hallucination,
Mais je ne comprends pas, je n’ai ni but ni fumer.
C’est impossible ! Je dois sans doute encore rêver
Je la fais entrer dans ce qui est ma petite maison.

Je lui offre à boire et ensemble nous parlons,
Nous racontons nos vies que chacun on a passé,
Des petits secrets de temps en temps nous livrons,
Lentement, l’un de l’autre, nous nous rapprochons.

Mes sentiments je lui avoue avec pleins d’émotions,
Je lui prends la main, je ne peux pas plus résister,
Plus longtemps, à ces perpétuelles et belles tentations.
Je la prends dans mes bras pour tendrement la caresser.

Mes lèvres viennent effleurer délicatement les siennes,
Mes mains caressent affectueusement son corps parfait.
Elle est tout près de moi et elle est actuellement mienne,
Nos corps s’entremêlent et à tous deux ça nous plaît…

Nous formons un tableau d’art abstrait et mystérieux,
Car nous sommes ensemble montés dans les cieux…
Illusion

PostScriptum

N’est ce qu’un rêve ou une prémonition qui arrivera bientôt…


Pour mettre un commentaire

Poème en Phonétique

ʒə ʁεvasə, ʒɑ̃tɑ̃, a ma pɔʁtə, sɔne.
la tεtə dɑ̃ lə kyl, dusəmɑ̃ ʒə vεz- uvʁiʁ !
ʒɑ̃tʁuvʁə, alɔʁ, ynə lymjεʁə vjɛ̃ mebluiʁ,
ʒə nɑ̃ ʁəvjɛ̃ pa, εllə ε la də tutə bote.

ʒə fʁɔtə mεz- iø, sa nə pø εtʁə kalysinasjɔ̃,
mε ʒə nə kɔ̃pʁɑ̃ pa, ʒə nε ni byt ni fyme.
sεt- ɛ̃pɔsiblə ! ʒə dwa sɑ̃ dutə ɑ̃kɔʁə ʁεve
ʒə la fεz- ɑ̃tʁe dɑ̃ sə ki ε ma pətitə mεzɔ̃.

ʒə lɥi ɔfʁə a bwaʁə e ɑ̃sɑ̃blə nu paʁlɔ̃,
nu ʁakɔ̃tɔ̃ no vi kə ʃakœ̃ ɔ̃n- a pase,
dε pəti sεkʁε də tɑ̃z- ɑ̃ tɑ̃ nu livʁɔ̃,
lɑ̃təmɑ̃, lœ̃ də lotʁə, nu nu ʁapʁoʃɔ̃.

mε sɑ̃timɑ̃ɑ̃ ʒə lɥi avu avεk plɛ̃ demɔsjɔ̃,
ʒə lɥi pʁɑ̃ la mɛ̃, ʒə nə pø pa plys ʁeziste,
plys lɔ̃tɑ̃, a sε pεʁpetɥεlləz- e bεllə tɑ̃tasjɔ̃.
ʒə la pʁɑ̃ dɑ̃ mε bʁa puʁ tɑ̃dʁəmɑ̃ la kaʁese.

mε lεvʁə- vjεne efləʁe delikatəmɑ̃ lε sjεnə,
mε mɛ̃ kaʁəse afεktɥøzəmɑ̃ sɔ̃ kɔʁ paʁfε.
εllə ε tu pʁε də mwa e εllə εt- aktɥεllmɑ̃ mjεnə,
no kɔʁ sɑ̃tʁəmεle e a tus dø sa nu plε…

nu fɔʁmɔ̃z- œ̃ tablo daʁ abstʁε e misteʁjø,
kaʁ nu sɔməz- ɑ̃sɑ̃blə mɔ̃te dɑ̃ lε sjø…