Poème-France.com

Poeme : Songe D’Une Nuit D’Été…



Songe D’Une Nuit D’Été…

En ce soir d’été,
Une légère brise venait nous carresser.
La mer s’agitait,
Et nos formes se dévoilaient.

L’agitation houleuse s’apaisait,
Tandis que nos corps s’animaient.
Son regard me fixait,
Elle s’apprêtait à me faire vibrer.

Ses mains parcouraient mon corps,
Comme si elles découvraient un trésor.
Elles gravissaient les hauteurs,
Et exploraient les profondeurs.

Nos corps se confondaient,
En cette nuit de volupté.
Une fois ces douceurs terminées,
L’aurore apparaissait.
Jtm Malydie

Pour mettre un commentaire

Poème en Phonétique

ɑ̃ sə swaʁ dete,
ynə leʒεʁə bʁizə vənε nu kaʁese.
la mεʁ saʒitε,
e no fɔʁmə- sə devwalε.

laʒitasjɔ̃ uløzə sapεzε,
tɑ̃di kə no kɔʁ sanimε.
sɔ̃ ʁəɡaʁ mə fiksε,
εllə sapʁεtε a mə fεʁə vibʁe.

sε mɛ̃ paʁkuʁε mɔ̃ kɔʁ,
kɔmə si εllə dekuvʁε œ̃ tʁezɔʁ.
εllə ɡʁavisε lεz- otœʁ,
e εksplɔʁε lε pʁɔfɔ̃dœʁ.

no kɔʁ sə kɔ̃fɔ̃dε,
ɑ̃ sεtə nɥi də vɔlypte.
ynə fwa sε dusœʁ tεʁmine,
loʁɔʁə apaʁεsε.