Poème-France.com

Poeme : L’Espoir Fait Survivre



L’Espoir Fait Survivre

La nuit se chauffe
Et le soleil se refroidit

La solitude et les peines nous fracassent l’esprit
La grande faucheuse à encore sévit
Elle nous a fauché bien plus que notre cœur
Sur nos joues coule un torrent de tristesse
Il nous glace le cœur, puis la souffrance nous le casse
Le désespoir est un gouffre et la douleur dedans nous pousse
Les souvenirs reviennent au galop
Nous plonge dans la nostalgie du passé
Tristesse, souffrance et désolation donnent naissance au désespoir
La douleur, épée tranchante, sera toujours dans nos cœurs

Mais l’espoir et le temps atténueront toutes les douleurs
L’espoir est la beauté de l’âme
C’est l’ascenseur qui nous remonte des abysses
Béquille du cœur, nous aide à avancer vers le bonheur
Une étincelle scintille dans notre cœur
C’est la flamme dans nos yeux qui réchauffe notre cœur
Chevalier servant au service du bonheur
Se bat et en sort toujours vainqueur
Les printemps passent et les peines s’effacent
Et puis le temps passera et la blessure cicatrisera

La nuit se refroidit
Le soleil se réchauffe.
Julien B

PostScriptum

ce poeme a été 9 ieme a un concour en belgique comptant plus de 2000 poemes


Pour mettre un commentaire

Poème en Phonétique

la nɥi sə ʃofə
e lə sɔlεj sə ʁəfʁwadi

la sɔlitydə e lε pεnə nu fʁakase lεspʁi
la ɡʁɑ̃də foʃøzə a ɑ̃kɔʁə sevi
εllə nuz- a foʃe bjɛ̃ plys kə nɔtʁə kœʁ
syʁ no ʒu kulə œ̃ tɔʁe də tʁistεsə
il nu ɡlasə lə kœʁ, pɥi la sufʁɑ̃sə nu lə kasə
lə dezεspwaʁ εt- œ̃ ɡufʁə e la dulœʁ dədɑ̃ nu pusə
lε suvəniʁ ʁəvjεne o ɡalo
nu plɔ̃ʒə dɑ̃ la nɔstalʒi dy pase
tʁistεsə, sufʁɑ̃sə e dezɔlasjɔ̃ dɔne nεsɑ̃sə o dezεspwaʁ
la dulœʁ, epe tʁɑ̃ʃɑ̃tə, səʁa tuʒuʁ dɑ̃ no kœʁ

mε lεspwaʁ e lə tɑ̃z- atenɥəʁɔ̃ tutə lε dulœʁ
lεspwaʁ ε la bote də lamə
sε lasɑ̃sœʁ ki nu ʁəmɔ̃tə dεz- abisə
bekjə dy kœʁ, nuz- εdə a avɑ̃se vεʁ lə bɔnœʁ
ynə etɛ̃sεllə sɛ̃tijə dɑ̃ nɔtʁə kœʁ
sε la flamə dɑ̃ noz- iø ki ʁeʃofə nɔtʁə kœʁ
ʃəvalje sεʁvɑ̃ o sεʁvisə dy bɔnœʁ
sə ba e ɑ̃ sɔʁ tuʒuʁ vɛ̃kœʁ
lε pʁɛ̃tɑ̃ pase e lε pεnə sefase
e pɥi lə tɑ̃ pasəʁa e la blesyʁə sikatʁizəʁa

la nɥi sə ʁəfʁwadi
lə sɔlεj sə ʁeʃofə.