Poème-France.com

Poeme : Des Fainéants



Des Fainéants

Il existe des gens qui je ne sais pas comment
Réussissent leur vie en regardant passer l’temps
Ils ne se rendent pas compte, pauvres fainéants
Qu’ils n’auront plus la même force dans vingt ans

Il faut profiter lorsque l’on peut encore
Des plaisirs de la vie que l’on trouve au dehors
Plaît à quiconque de n’être pas d’accord
Mais il n’aura pas vécu avant d’être mort

C’est dommage pour lui mais on y peut rien
Il a choisi Babylone, qu’il suive son destin
Par des lumières noires est éclairé son chemin
Il mène dans la ville, antre du malin

Là ou tous les hommes sont égaux soi-disant
Ou l’air à une odeur d’échappement
Ou les chemins de terre sont faits en ciment
Et ou les paratonnerres sont de grands bâtiments

J’en parle mais j’y vis
J’ne suis pas fier d’ou je suis !
Julién

PostScriptum

Qu’en pensez-vous ? ? ?


Pour mettre un commentaire

Poème en Phonétique

il εɡzistə dε ʒɑ̃ ki ʒə nə sε pa kɔmɑ̃
ʁeysise lœʁ vi ɑ̃ ʁəɡaʁdɑ̃ pase ltɑ̃
il nə sə ʁɑ̃de pa kɔ̃tə, povʁə- fεneɑ̃
kil noʁɔ̃ plys la mεmə fɔʁsə dɑ̃ vɛ̃t- ɑ̃

il fo pʁɔfite lɔʁskə lɔ̃ pø ɑ̃kɔʁə
dε plεziʁ də la vi kə lɔ̃ tʁuvə o dəɔʁ
plε a kikɔ̃kə də nεtʁə pa dakɔʁ
mεz- il noʁa pa veky avɑ̃ dεtʁə mɔʁ

sε dɔmaʒə puʁ lɥi mεz- ɔ̃n- i pø ʁjɛ̃
il a ʃwazi babilɔnə, kil sɥivə sɔ̃ dεstɛ̃
paʁ dε lymjεʁə nwaʁəz- εt- eklεʁe sɔ̃ ʃəmɛ̃
il mεnə dɑ̃ la vilə, ɑ̃tʁə dy malɛ̃

la u tus lεz- ɔmə sɔ̃t- eɡo swa dizɑ̃
u lεʁ a ynə ɔdœʁ deʃapəmɑ̃
u lε ʃəmɛ̃ də teʁə sɔ̃ fεz- ɑ̃ sime
e u lε paʁatɔneʁə- sɔ̃ də ɡʁɑ̃ ba=ti=mɑ̃

ʒɑ̃ paʁlə mε ʒi vis
ʒnə sɥi pa fje du ʒə sɥi !