Poème-France.com

Poeme : Le Temps



Le Temps

L’âge est ce grand recueil conté en page-jour,
Où le souffle de vie s’inscrit en minuscule ;
Un demain qui s’achève, un hier à son tour,
Débute d’un pas les souvenirs qui reculent.

Ecrit l’histoire avec la sagesse d’époque,
D’un père qui verra grandir toujours ses enfants.
Voici l’aube d’un an, à la porte qui toc,
« J’apporte le bonheur d’un nouveau cheveu blanc. »

L’au revoir est loin et le livre inachevé,
Où d’autres aurores viendront lever tes nuits,
Quand bien tu tournes les pages de l’infini.

Ta plume orgueilleuse de ces quelques années
Trace à l’encre un tortueux passé qui se lit
Dans la ride éternelle d’un après-midi.
Poledra

Pour mettre un commentaire

Poème en Phonétique

laʒə ε sə ɡʁɑ̃ ʁəkœj kɔ̃te ɑ̃ paʒə ʒuʁ,
u lə suflə də vi sɛ̃skʁi ɑ̃ minyskylə,
œ̃ dəmɛ̃ ki saʃεvə, œ̃n- jεʁ a sɔ̃ tuʁ,
debytə dœ̃ pa lε suvəniʁ ki ʁəkyle.

εkʁi listwaʁə avεk la saʒεsə depɔkə,
dœ̃ pεʁə ki veʁa ɡʁɑ̃diʁ tuʒuʁ sεz- ɑ̃fɑ̃.
vwasi lobə dœ̃n- ɑ̃, a la pɔʁtə ki tɔk,
« ʒapɔʁtə lə bɔnœʁ dœ̃ nuvo ʃəvø blɑ̃. »

lo ʁəvwaʁ ε lwɛ̃ e lə livʁə inaʃəve,
u dotʁəz- oʁɔʁə vjɛ̃dʁɔ̃ ləve tε nɥi,
kɑ̃ bjɛ̃ ty tuʁnə- lε paʒə də lɛ̃fini.

ta plymə ɔʁɡœjøzə də sε kεlkz- ane
tʁasə a lɑ̃kʁə œ̃ tɔʁtɥø pase ki sə li
dɑ̃ la ʁidə etεʁnεllə dœ̃n- apʁε midi.

Il n'a aucune proposition de lecture pour le moment.