Poème-France.com

Poeme : Sans Amour…



Sans Amour…

Aimer sans être aimé, aimer sans son retour
Aimer comme les fous aiment, aimer tout son amour,
Etre seul dans la foule devant ce vide immense
Aimer plus que la vie, aimer dans la démence.

Donner tout son amour et donner plus encore
Hurler ce sentiment, hurler comme un stentor
A travers les vallons, les plaines et les montagnes
Et que cela s’entende au delà des campagnes.

Garder ce cœur broyé, ce cœur mis en lambeaux
Le montrer à personne, l’emmener au tombeau
Se sentir minuscule tant ses amours sont grandes
Et n’avoir que soi même à porter en offrande.

Et puis, et puis savoir que cet amour bénit
Nage dans le bonheur qu’à lui même il déni.
Et la mort, cette mort qui ne veut pas venir
Cette mort qu’il ne veut par lui-même obtenir

Qui serait une fin, la fin de sa détresse
La fin de sa souffrance et la fin de son stresse.
Ses papiers bien rangés, ses volontés écrites
Et pour sa crémation cérémonie décrite.

Alors c’est libéré qu’il se fera Hermite
Son cœur rongé d’amour, sa demeure de termites.
Ses pleurs pourront couler sa douleur s’exprimer
Hurler dans la tourmente les mots qu’il a rimé

La folie est en moi, mon cerveau en est mort
Tu m’as fait malheureux n’en ais pas de remord
Je garderai toujours ce merveilleux repas
C’est mon amour pour toi qui rend doux mon trépas.
Rimailleur

Pour mettre un commentaire

Poème en Phonétique

εme sɑ̃z- εtʁə εme, εme sɑ̃ sɔ̃ ʁətuʁ
εme kɔmə lε fusz- εme, εme tu sɔ̃n- amuʁ,
εtʁə səl dɑ̃ la fulə dəvɑ̃ sə vidə imɑ̃sə
εme plys kə la vi, εme dɑ̃ la demɑ̃sə.

dɔne tu sɔ̃n- amuʁ e dɔne plysz- ɑ̃kɔʁə
yʁle sə sɑ̃timɑ̃e, yʁle kɔmə œ̃ stɑ̃tɔʁ
a tʁavεʁ lε valɔ̃, lε plεnəz- e lε mɔ̃taɲə
e kə səla sɑ̃tɑ̃də o dəla dε kɑ̃paɲə.

ɡaʁde sə kœʁ bʁwaje, sə kœʁ miz- ɑ̃ lɑ̃bo
lə mɔ̃tʁe a pεʁsɔnə, laməne o tɔ̃bo
sə sɑ̃tiʁ minyskylə tɑ̃ sεz- amuʁ sɔ̃ ɡʁɑ̃də
e navwaʁ kə swa mεmə a pɔʁte ɑ̃n- ɔfʁɑ̃də.

e pɥi, e pɥi savwaʁ kə sεt amuʁ beni
naʒə dɑ̃ lə bɔnœʁ ka lɥi mεmə il deni.
e la mɔʁ, sεtə mɔʁ ki nə vø pa vəniʁ
sεtə mɔʁ kil nə vø paʁ lɥi mεmə ɔptəniʁ

ki səʁε ynə fɛ̃, la fɛ̃ də sa detʁεsə
la fɛ̃ də sa sufʁɑ̃sə e la fɛ̃ də sɔ̃ stʁεsə.
sε papje bjɛ̃ ʁɑ̃ʒe, sε vɔlɔ̃tez- ekʁitə
e puʁ sa kʁemasjɔ̃ seʁemɔni dekʁitə.

alɔʁ sε libeʁe kil sə fəʁa εʁmitə
sɔ̃ kœʁ ʁɔ̃ʒe damuʁ, sa dəməʁə də tεʁmitə.
sε plœʁ puʁʁɔ̃ kule sa dulœʁ sεkspʁime
yʁle dɑ̃ la tuʁmɑ̃tə lε mo kil a ʁime

la fɔli εt- ɑ̃ mwa, mɔ̃ sεʁvo ɑ̃n- ε mɔʁ
ty ma fε maləʁø nɑ̃n- εs pa də ʁəmɔʁ
ʒə ɡaʁdəʁε tuʒuʁ sə mεʁvεjø ʁəpa
sε mɔ̃n- amuʁ puʁ twa ki ʁɑ̃ du mɔ̃ tʁepa.