Poème-France.com

Poeme : C’Était Comme Un Sursaut…



C’Était Comme Un Sursaut…

C’était
Comme le passage
D’une vague assoifée
Au charme muet
Qui tournait la page
D’un rêve sans âge
C’était
Comme un sursaut
D’aile d’ange
Quand l’amour
Dans un cœur épris
Se range

C’était
Comme un instant
Envoûtant
Comme un chant de l’aube
Comme un battement
D’un cœur passionné
Murmurant ses envies
Ses vues raffinées
Et qui de la sorte
M’invitait à aimer
C’était
Comme un frisson
Au creux de mes soupirs
Un instant rare
Comme un élixir
Au cœur d’un désir
Au sein d’une espérance
Vouée à l’abondance
De l’amour
Et de sa joie
Immense
Roseblanche

Pour mettre un commentaire

Poème en Phonétique

setε
kɔmə lə pasaʒə
dynə vaɡ aswafe
o ʃaʁmə mɥε
ki tuʁnε la paʒə
dœ̃ ʁεvə sɑ̃z- aʒə
setε
kɔmə œ̃ syʁso
dεlə dɑ̃ʒə
kɑ̃ lamuʁ
dɑ̃z- œ̃ kœʁ epʁi
sə ʁɑ̃ʒə

setε
kɔmə œ̃n- ɛ̃stɑ̃
ɑ̃vutɑ̃
kɔmə œ̃ ʃɑ̃ də lobə
kɔmə œ̃ batəmɑ̃
dœ̃ kœʁ pasjɔne
myʁmyʁɑ̃ sεz- ɑ̃vi
sε vɥ ʁafine
e ki də la sɔʁtə
mɛ̃vitε a εme
setε
kɔmə œ̃ fʁisɔ̃
o kʁø də mε supiʁ
œ̃n- ɛ̃stɑ̃ ʁaʁə
kɔmə œ̃n- eliksiʁ
o kœʁ dœ̃ deziʁ
o sɛ̃ dynə εspeʁɑ̃sə
vue a labɔ̃dɑ̃sə
də lamuʁ
e də sa ʒwa
imɑ̃sə