Poème-France.com

Poeme : Envolé



Envolé

Le vent qui soufflait
En ce jour pluvieux
Les arbres désorientés par le son de ta voix
Ton regard étincelé

J’ai suffoqué quand ce regard
M’a regardé
Une fraction de temps
Mon tempérament s’élevait
À une hauteur dément

Les intempéries, le ciel gris
Ma vie encore est de nouveau ébloui
J’ai menti mon ami
Si j’ai menti mon ami
C’est pour lui offrir ma vie

Ton anniversaire
Toujours ce calvaire
Laisse envoler tes peurs, tes pleurs
Tout ce calvaire est oublié pour de bon

J’ai abandonné
J’ai rétrouvé une nouvelle destinée
Ce n’est plus le temps de m’attraper
Je me suis maintenant envolé
...solitude...

PostScriptum

Laisser vos commentaires et amitié à tous ! ! !


Pour mettre un commentaire

Poème en Phonétique

lə vɑ̃ ki suflε
ɑ̃ sə ʒuʁ plyvjø
lεz- aʁbʁə- dezɔʁjɛ̃te paʁ lə sɔ̃ də ta vwa
tɔ̃ ʁəɡaʁ etɛ̃səle

ʒε syfɔke kɑ̃ sə ʁəɡaʁ
ma ʁəɡaʁde
ynə fʁaksjɔ̃ də tɑ̃
mɔ̃ tɑ̃peʁame seləvε
a ynə-otœʁ demɑ̃

lεz- ɛ̃tɑ̃peʁi, lə sjεl ɡʁi
ma vi ɑ̃kɔʁə ε də nuvo eblui
ʒε mɑ̃ti mɔ̃n- ami
si ʒε mɑ̃ti mɔ̃n- ami
sε puʁ lɥi ɔfʁiʁ ma vi

tɔ̃n- anivεʁsεʁə
tuʒuʁ sə kalvεʁə
lεsə ɑ̃vɔle tε pœʁ, tε plœʁ
tu sə kalvεʁə εt- ublje puʁ də bɔ̃

ʒε abɑ̃dɔne
ʒε ʁetʁuve ynə nuvεllə dεstine
sə nε plys lə tɑ̃ də matʁape
ʒə mə sɥi mɛ̃tənɑ̃ ɑ̃vɔle