Poème-France.com

Poeme : Les Flammes De L’Enfer



Les Flammes De L’Enfer

Juillet 2003, les vacances commences et la joie se fais dense
Mais il est une chose qui ne faut pas oublier, l’été c’est meurtrié
Lucéram, Escarène, Massif des Maures, St Maxime, Cagnes sur Mer, Le Tignet,
Tout ces noms vous sont familier car c’est dans ces communes que les feux ont frappés
Je suis Sapeur Pompier et j’y étais
J’ai vu là-bas des hommes pleurer de déséspoir
J’ai vu des familles apeurés, et des fôrets finir complétement noir
Tant de lutte contre une guerre qui paraissais infini
Tel sont les choses qu’on voi au cœur de l’incendie
Des camions ont brûlés là-bas
Des hommes ont péris là-bas
Des Pompiers volontaires qui avais femme et enfants
Et qui à cause d’un incendiaire ont laissés leurs âmes au grais du vent
C’est pourquoi nous leurs rendons Hommage
Mort aux feux
Encore combien de temps utiliserons nous cette ancestrale phrase…
Spreg18

PostScriptum

Hommage aux hommes tombés là-bas


Pour mettre un commentaire

Poème en Phonétique

ʒɥjε dø milə tʁwa, lε vakɑ̃sə kɔmɑ̃səz- e la ʒwa sə fε dɑ̃sə
mεz- il εt- ynə ʃozə ki nə fo pa ublje, lete sε məʁtʁje
lyseʁam, εskaʁεnə, masif dε moʁə, εs te maksimə, kaɲə syʁ mεʁ, lə tiɲε,
tu sε nɔ̃ vu sɔ̃ familje kaʁ sε dɑ̃ sε kɔmynə kə lε føz- ɔ̃ fʁape
ʒə sɥi sapœʁ pɔ̃pje e ʒi etε
ʒε vy la ba dεz- ɔmə pləʁe də dezespwaʁ
ʒε vy dε famijəz- apəʁe, e dε foʁε finiʁ kɔ̃pletəmɑ̃ nwaʁ
tɑ̃ də lytə kɔ̃tʁə ynə ɡeʁə ki paʁεsεz- ɛ̃fini
tεl sɔ̃ lε ʃozə kɔ̃ vwa o kœʁ də lɛ̃sɑ̃di
dε kamjɔ̃z- ɔ̃ bʁyle la ba
dεz- ɔməz- ɔ̃ peʁi la ba
dε pɔ̃pje vɔlɔ̃tεʁə ki avε famə e ɑ̃fɑ̃
e ki a kozə dœ̃n- ɛ̃sɑ̃djεʁə ɔ̃ lεse lœʁz- aməz- o ɡʁε dy vɑ̃
sε puʁkwa nu lœʁ ʁɑ̃dɔ̃z- ɔmaʒə
mɔʁ o fø
ɑ̃kɔʁə kɔ̃bjɛ̃ də tɑ̃z- ytilizəʁɔ̃ nu sεtə ɑ̃sεstʁalə fʁazə…