Poème-France.com

Poeme : Je Me Suis Fait Aimer Par Ceux Qui Me Détestent ! …



Je Me Suis Fait Aimer Par Ceux Qui Me Détestent ! …

Je me suis fait aimer par ceux qui me détestent,
Par ceux qui me huaient et me vilipendaient,
Ceux qui me décriaient, ceux qui me trucidaient,
Par la pensée bien sûr, leurs écrits en attestent ! …

Les méchants, les obscurs, les aigris, les bornés,
Aujourd’hui tous en chœur, entonnent mes louanges,
De diable que j’étais, ils font de moi un ange.
Ils me tenaient pour mort quand j’étais encorné !

Ainsi est l’être humain, changeant et versatile,
Il brûle maintenant ce qu’il adorait hier,
Vénère l’abhorré, et ce en restant fier.

A l’agréable, il sait y joindre le futile.
Il démarre à l’instant suivant ses émotions,
Et sur ses ressentis, il prend des positions.



St Just (Joël Gauthier) le 24. 7. 2010
St Just

Pour mettre un commentaire

Poème en Phonétique

ʒə mə sɥi fε εme paʁ sø ki mə detεste,
paʁ sø ki mə ɥε e mə vilipɑ̃dε,
sø ki mə dekʁjε, sø ki mə tʁysidε,
paʁ la pɑ̃se bjɛ̃ syʁ, lœʁz- ekʁiz- ɑ̃n- atεste ! …

lε meʃɑ̃, lεz- ɔpskyʁ, lεz- εɡʁi, lε bɔʁne,
oʒuʁdɥi tusz- ɑ̃ ʃœʁ, ɑ̃tɔne mε lwɑ̃ʒə,
də djablə kə ʒetε, il fɔ̃ də mwa œ̃n- ɑ̃ʒə.
il mə tənε puʁ mɔʁ kɑ̃ ʒetεz- ɑ̃kɔʁne !

ɛ̃si ε lεtʁə ymɛ̃, ʃɑ̃ʒɑ̃ e vεʁsatilə,
il bʁylə mɛ̃tənɑ̃ sə kil adɔʁε jεʁ,
venεʁə labɔʁe, e sə ɑ̃ ʁεstɑ̃ fje.

a laɡʁeablə, il sε i ʒwɛ̃dʁə lə fytilə.
il demaʁə a lɛ̃stɑ̃ sɥivɑ̃ sεz- emɔsjɔ̃,
e syʁ sε ʁəsɑ̃ti, il pʁɑ̃ dε pozisjɔ̃.



εs te ʒyst uvʁə paʁɑ̃tεzə ʒɔεl ɡotje fεʁmə paʁɑ̃tεzə lə vɛ̃t- katʁə pwɛ̃ sεt pwɛ̃ dø milə dis