Poème-France.com

Poeme : J’Ai Levée Les Yeux Vers Le Ciel



J’Ai Levée Les Yeux Vers Le Ciel

J’ai levée les yeux vers le ciel,
J’ai imaginée un monde où tu m’aimerais,
Mais lorsque je les aie baissée, rien n’était plus pareil,
J’ai fait connaissance avec la dure réalité.

Je regarde la vie devant moi,
Je vois des gens qui s’aime, qui n’ont besoin de rien,
Moi, je ne pourrais pas vivre sans toi,
Tu es pour moi, cette chose unique qui fait la vie de chacun.

Quand je me tourne vers le passé,
Je ne me souviens pas avoir autant aimer.
Mon cœur s’est peut-être des fois accrochées,
Mais jamais autant qu’il ne le fait depuis que je t’es rencontrée.

L’avenir, je ne pourrais jamais le voir sans toi,
Je ne cesserais jamais de le dire, puisque c’est la vérité.
Et si tu ne veux vraiment pas de moi,
Je choisirais de ne plus jamais aimer.
Titmary027

Pour mettre un commentaire

Poème en Phonétique

ʒε ləve lεz- iø vεʁ lə sjεl,
ʒε imaʒine œ̃ mɔ̃də u ty mεməʁε,
mε lɔʁskə ʒə lεz- ε bεse, ʁjɛ̃ netε plys paʁεj,
ʒε fε kɔnεsɑ̃sə avεk la dyʁə ʁealite.

ʒə ʁəɡaʁdə la vi dəvɑ̃ mwa,
ʒə vwa dε ʒɑ̃ ki sεmə, ki nɔ̃ bəzwɛ̃ də ʁjɛ̃,
mwa, ʒə nə puʁʁε pa vivʁə sɑ̃ twa,
ty ε puʁ mwa, sεtə ʃozə ynikə ki fε la vi də ʃakœ̃.

kɑ̃ ʒə mə tuʁnə vεʁ lə pase,
ʒə nə mə suvjɛ̃ pa avwaʁ otɑ̃ εme.
mɔ̃ kœʁ sε pø tεtʁə dε fwaz- akʁoʃe,
mε ʒamεz- otɑ̃ kil nə lə fε dəpɥi kə ʒə tε ʁɑ̃kɔ̃tʁe.

lavəniʁ, ʒə nə puʁʁε ʒamε lə vwaʁ sɑ̃ twa,
ʒə nə sesəʁε ʒamε də lə diʁə, pɥiskə sε la veʁite.
e si ty nə vø vʁεmɑ̃ pa də mwa,
ʒə ʃwaziʁε də nə plys ʒamεz- εme.