Poème-France.com

Poeme : Espoir, J’Y Crois Encore



Espoir, J’Y Crois Encore

Qui peut résister à la croyance
Que ce soit celle d’un être supérieur
Ou celle simplement de l’espérance
Il faut grandir en soi la lueur

Peut importe qui vous la procure
Le mal, le bien des mots facile
Gardez foi en vous, un seul murmure
Peut faire chuter ce qu’il y a de difficile

J’ai perdu espoir, je ne savais plus que croire
J’ai trouver la réponse, ma réponse la sincérité
La vérité des solutions appartient à l’illusoire
Alors s’accrocher à ce qu’on est voilà le vrai

Courage courage courage courage
Voilà mes mots les plus simples
Que je souffle du bout du Monde
Espoir qu’un ou plusieurs les captureront
Au passage du vent éphémère de la raison

Je suis revenue de mon enfer lointain
Délivrer un message d’espoir, mon refrain
Ma compassion mais surtout ma force
Redressez en vous l’être trop longtemps oublié
Ouvrez les volets de vos âmes si souvent censurées

Je suis et je resterai jusqu’au bout
On a pas encore scellée l’épitaphe
Je n’ai pas décider de tout
Seulement de laisser ma fine graphe
Pour qu’a jamais l’espoir renaisse
Qu’aucun bras jamais ne se baisse
Que les sourires fusent sans fin
Les rires résonnent à mon socle éteint

Merci à tous ceux qui gardent espoir
Plongés dans l’hémisphère le plus noir
Ils ne reculent pas malgré ce qu’ils ont pu voir
Merci à eux qui donnent raison à mon réquisitoire
Qui donnent un sens à mon envie d’y croire
Wildangel

Pour mettre un commentaire

Poème en Phonétique

ki pø ʁeziste a la kʁwajɑ̃sə
kə sə swa sεllə dœ̃n- εtʁə sypeʁjœʁ
u sεllə sɛ̃pləmɑ̃ də lεspeʁɑ̃sə
il fo ɡʁɑ̃diʁ ɑ̃ swa la lɥœʁ

pø ɛ̃pɔʁtə ki vu la pʁɔkyʁə
lə mal, lə bjɛ̃ dε mo fasilə
ɡaʁde fwa ɑ̃ vu, œ̃ səl myʁmyʁə
pø fεʁə ʃyte sə kil i a də difisilə

ʒε pεʁdy εspwaʁ, ʒə nə savε plys kə kʁwaʁə
ʒε tʁuve la ʁepɔ̃sə, ma ʁepɔ̃sə la sɛ̃seʁite
la veʁite dε sɔlysjɔ̃z- apaʁtjɛ̃ a lilyzwaʁə
alɔʁ sakʁoʃe a sə kɔ̃n- ε vwala lə vʁε

kuʁaʒə kuʁaʒə kuʁaʒə kuʁaʒə
vwala mε mo lε plys sɛ̃plə
kə ʒə suflə dy bu dy mɔ̃də
εspwaʁ kœ̃n- u plyzjœʁ lε kaptyʁəʁɔ̃
o pasaʒə dy vɑ̃ efemεʁə də la ʁεzɔ̃

ʒə sɥi ʁəvənɥ də mɔ̃n- ɑ̃fe lwɛ̃tɛ̃
delivʁe œ̃ mesaʒə dεspwaʁ, mɔ̃ ʁəfʁɛ̃
ma kɔ̃pasjɔ̃ mε syʁtu ma fɔʁsə
ʁədʁesez- ɑ̃ vu lεtʁə tʁo lɔ̃tɑ̃z- ublje
uvʁe lε vɔlε də voz- amə si suvɑ̃ sɑ̃syʁe

ʒə sɥiz- e ʒə ʁεstəʁε ʒysko bu
ɔ̃n- a pa ɑ̃kɔʁə sεlle lepitafə
ʒə nε pa deside də tu
sələmɑ̃ də lεse ma finə ɡʁafə
puʁ ka ʒamε lεspwaʁ ʁənεsə
kokœ̃ bʁa ʒamε nə sə bεsə
kə lε suʁiʁə fyze sɑ̃ fɛ̃
lε ʁiʁə ʁezɔne a mɔ̃ sɔklə etɛ̃

mεʁsi a tus sø ki ɡaʁde εspwaʁ
plɔ̃ʒe dɑ̃ lemisfεʁə lə plys nwaʁ
il nə ʁəkyle pa malɡʁe sə kilz- ɔ̃ py vwaʁ
mεʁsi a ø ki dɔne ʁεzɔ̃ a mɔ̃ ʁekizitwaʁə
ki dɔne œ̃ sɑ̃sz- a mɔ̃n- ɑ̃vi di kʁwaʁə