Poème-France.com

Poeme : Cindy Limpens La Petite Fille



Cindy Limpens La Petite Fille

Une lueur au fond des yeux
Qui pétille de mille feux
Un sourire tel une prière
Qui a si peur de ne pas plaire

Une gentillesse à fleure de peau
Pour qui tout le monde est beau
Qui met les autres en avant
Tout en s’effaçant

Cette personne vous la connaissez
Beaucoup d’entre-vous l’on même apprécié
J’aimerai que vous, vous fassiez entendre
J’aimerai que vous lui fassiez comprendre

Que ce n’est pas pour son physique
Ni pour les millions qu’elle pourrait posséder
Non ce n’est pas ça qui l’a rend unique
C’est la beauté que son cœur ne cesse d’irradier

Comme vous elle a des peines de cœur
Comme vous très souvent elle pleure
Mais malgré ses chagrins
A-t-elle déjà refusé de vous tendre la main ?

Cet être qui se signe « la petite fille »
Pour vous et moi elle est notre amie
Je t’aimes bien comme si tu étais ma fille
Oui c’est de toi que je parles « Cindy »
William B.

Pour mettre un commentaire

Poème en Phonétique

ynə lɥœʁ o fɔ̃ dεz- iø
ki petijə də milə fø
œ̃ suʁiʁə tεl ynə pʁjεʁə
ki a si pœʁ də nə pa plεʁə

ynə ʒɑ̃tijεsə a fləʁə də po
puʁ ki tu lə mɔ̃də ε bo
ki mεt lεz- otʁəz- ɑ̃n- avɑ̃
tut- ɑ̃ sefasɑ̃

sεtə pεʁsɔnə vu la kɔnεse
boku dɑ̃tʁə vu lɔ̃ mεmə apʁesje
ʒεməʁε kə vu, vu fasjez- ɑ̃tɑ̃dʁə
ʒεməʁε kə vu lɥi fasje kɔ̃pʁɑ̃dʁə

kə sə nε pa puʁ sɔ̃ fizikə
ni puʁ lε miljɔ̃ kεllə puʁʁε pɔsede
nɔ̃ sə nε pa sa ki la ʁɑ̃t- ynikə
sε la bote kə sɔ̃ kœʁ nə sεsə diʁadje

kɔmə vuz- εllə a dε pεnə də kœʁ
kɔmə vu tʁε suvɑ̃ εllə pləʁə
mε malɡʁe sε ʃaɡʁɛ̃
a tεllə deʒa ʁəfyze də vu tɑ̃dʁə la mɛ̃ ?

sεt εtʁə ki sə siɲə « la pətitə fijə »
puʁ vuz- e mwa εllə ε nɔtʁə ami
ʒə tεmə bjɛ̃ kɔmə si ty etε ma fijə
ui sε də twa kə ʒə paʁləs « sɛ̃di »