Poème-France.com

Poeme : Ancien Amour.



Ancien Amour.

Il est à tenir le plus près possible,
De ses prunelles, à me retenir,
De ses baisers, à me dévêtir,
Et de son goût, à me faire gémir… (rougir ? rugir ? : p)

D’amour et de solitude
De cette dernière refoulée,
Aux oubliettes oubliée
À l’Enfer rejetée.

Dans ses pensées
S’y noyer,
Ne rien laisser abandonné
Car tout peut arriver…

Encore et toujours plus près,
À n’en plus faire qu’une bouchée
Une moitié, à jamais…
Résistera, à jamais.
Dead-Rock

PostScriptum

Loin… très loin.


Pour mettre un commentaire

Poème en Phonétique

il εt- a təniʁ lə plys pʁε pɔsiblə,
də sε pʁynεllə, a mə ʁətəniʁ,
də sε bεze, a mə devεtiʁ,
e də sɔ̃ ɡu, a mə fεʁə ʒemiʁ… uvʁə paʁɑ̃tεzə ʁuʒiʁ ? ʁyʒiʁ ? : pe fεʁmə paʁɑ̃tεzə

damuʁ e də sɔlitydə
də sεtə dεʁnjεʁə ʁəfule,
oz- ubljεtəz- ublje
a lɑ̃fe ʁəʒəte.

dɑ̃ sε pɑ̃se
si nwaje,
nə ʁjɛ̃ lεse abɑ̃dɔne
kaʁ tu pø aʁive…

ɑ̃kɔʁə e tuʒuʁ plys pʁε,
a nɑ̃ plys fεʁə kynə buʃe
ynə mwatje, a ʒamε…
ʁezistəʁa, a ʒamε.