Poème-France.com

Poeme : Adultère



Adultère

Ça commence par un regard
Je me met à paniquer
Je pense qu’il est bien trop tard
Pour pouvoir enfin s’aimer.

La vie a fait son chemin
Et en a bien profité
Pour, sans bruit, tracer le mien ;
Je n’ai pu m’y opposer.

C’est sur, j’ai des sentiments
Je n’les ai jamais reniés
Mais ils me semblent trop importants
Je les ai mis de côté.

J’ai un terrible secret
Chéri, que je dois t’avouer
Mon mari sait qui tu es
Le petit, son frère cadet…

Je souhaiterais vraiment t’aimer
Dans la pure légalité
Mais c’est un rêve envolé
Puisqu’il accourt nous tuer !
Emésine

Pour mettre un commentaire

Poème en Phonétique

sa kɔmɑ̃sə paʁ œ̃ ʁəɡaʁ
ʒə mə mεt a panike
ʒə pɑ̃sə kil ε bjɛ̃ tʁo taʁ
puʁ puvwaʁ ɑ̃fɛ̃ sεme.

la vi a fε sɔ̃ ʃəmɛ̃
e ɑ̃n- a bjɛ̃ pʁɔfite
puʁ, sɑ̃ bʁɥi, tʁase lə mjɛ̃,
ʒə nε py mi ɔpoze.

sε syʁ, ʒε dε sɑ̃timɑ̃ɑ̃
ʒə nlεz- ε ʒamε ʁənje
mεz- il mə sɑ̃ble tʁo ɛ̃pɔʁtɑ̃
ʒə lεz- ε mi də kote.

ʒε œ̃ teʁiblə sεkʁε
ʃeʁi, kə ʒə dwa tavue
mɔ̃ maʁi sε ki ty ε
lə pəti, sɔ̃ fʁεʁə kadε…

ʒə suεtəʁε vʁεmɑ̃ tεme
dɑ̃ la pyʁə leɡalite
mε sεt- œ̃ ʁεvə ɑ̃vɔle
pɥiskil akuʁ nu tɥe !