Poème-France.com

Poeme : J’Entends Encore



J’Entends Encore

Même dans le vent glacial de l’hiver
Au bord des rivières et des lacs gelés
Je vois des vagues et j’entends encore l’eau couler.

Et devant les grands arbres vides qui se balancent
J’entends encore la cadence
De ta voix si douce désormais réduite en silence.

Et quand de ma fenêtre je vois la pluie tomber
Je pense à toutes les larmes que je t’ai vu verser
Et là je t’entends encore sangloter.

Et quand je ferme les yeux, que j’entre dans mes rêves
Toi tu es encore là et je vois bouger tes lèvres
Pour ainsi me murmurer que tu m’aimes.

Et puis même en étant loin de toi
J’entends encore l’écho de ta voix
Qui est venu jusqu’à moi.
Kinau

PostScriptum

Je me suis dis qu’il fallait peut-être que je me remette à l’écriture après cette affreuse panne d’insipiration (qui persiste toujours. . ) , alors me revoilà après une longue absence.


Pour mettre un commentaire

Poème en Phonétique

mεmə dɑ̃ lə vɑ̃ ɡlasjal də livεʁ
o bɔʁ dε ʁivjεʁəz- e dε lak ʒəle
ʒə vwa dε vaɡz- e ʒɑ̃tɑ̃z- ɑ̃kɔʁə lo kule.

e dəvɑ̃ lε ɡʁɑ̃z- aʁbʁə- vidə ki sə balɑ̃se
ʒɑ̃tɑ̃z- ɑ̃kɔʁə la kadɑ̃sə
də ta vwa si dusə dezɔʁmε ʁedɥitə ɑ̃ silɑ̃sə.

e kɑ̃ də ma fənεtʁə ʒə vwa la plɥi tɔ̃be
ʒə pɑ̃sə a tutə lε laʁmə- kə ʒə tε vy vεʁse
e la ʒə tɑ̃tɑ̃z- ɑ̃kɔʁə sɑ̃ɡlɔte.

e kɑ̃ ʒə fεʁmə lεz- iø, kə ʒɑ̃tʁə dɑ̃ mε ʁεvə
twa ty ε ɑ̃kɔʁə la e ʒə vwa buʒe tε lεvʁə
puʁ ɛ̃si mə myʁmyʁe kə ty mεmə.

e pɥi mεmə ɑ̃n- etɑ̃ lwɛ̃ də twa
ʒɑ̃tɑ̃z- ɑ̃kɔʁə leʃo də ta vwa
ki ε vəny ʒyska mwa.