Poème-France.com

Poeme : Les Niaiseries De L’Enfance



Les Niaiseries De L’Enfance

Nous étions heureux,
Tous chaleureux,
Nous jouions a des jeux niaiseux,
Cette période c’est éteint tout comme un feu,
Maintenant le secondaire,
On as l’impression de manqué d’air,
Les niaiseries sont fini,
Et la vie simple c’est enfui,
La mentrie de l’amour grandi,
Tout comme les responsabilité,
Notre horaire devien trop charger,
Adieu les plaisenteries,
Faites place à la vrai vie !
Little Morning

PostScriptum

Les changement ne sont pas toujours facile…


Pour mettre un commentaire

Poème en Phonétique

nuz- esjɔ̃z- œʁø,
tus ʃaləʁø,
nu ʒujɔ̃z- a dε ʒø njεzø,
sεtə peʁjɔdə sεt- etɛ̃ tu kɔmə œ̃ fø,
mɛ̃tənɑ̃ lə səɡɔ̃dεʁə,
ɔ̃n- a lɛ̃pʁesjɔ̃ də mɑ̃ke dεʁ,
lε njεzəʁi sɔ̃ fini,
e la vi sɛ̃plə sεt- ɑ̃fɥi,
la mɑ̃tʁi də lamuʁ ɡʁɑ̃di,
tu kɔmə lε ʁεspɔ̃sabilite,
nɔtʁə ɔʁεʁə dəvjɛ̃ tʁo ʃaʁʒe,
adjø lε plεzɑ̃təʁi,
fεtə plasə a la vʁε vi !