Poème-France.com

Poeme : Cettte Seleté Ki Détrui Tout, Ny Retouche Jamais ! !



Cettte Seleté Ki Détrui Tout, Ny Retouche Jamais ! !

Toi qui un jour m’a annoncé,
Que tu pensais y toucher,
Au cœur de mon âme j’ai cru mourir,
Si tu savais ce que j’ai eu à subir…

Tout a commencé cet été,
Lorsque je l’ai rencontré,
Ce garcon qui lui avait fait la connerie,
De réussir à détruire sa vie…

Dans une de ses soirées branchées,
Quelqu’un lui en a proposé,
Jeune, insouciant, il a essayé,
Et crois moi il ne s’en est très mal relevé…

Je l’ai connu quelques mois après cette soirée,
Lui qui avait tout gâcher,
Il ne croyait plus en rien,
Il n’avait plus aucun destin…

Il se croyait protégé des dangers,
Et tentais toujours de me le prouver,
Ses mots, son expression, tout me faisait peur,
Je ne comprenais pas toute ses horreurs…

Sa famille, ses amis,
Tout le monde était démuni,
Car c’était un jeune homme meurtri,
Il n’aimait plus la vie…

Cette saleté à laquelle il avait touché,
Mon amour, je t’en supplie,
Si l’envie d’y toucher revenait,
Pense à ce jeune homme dont la vie est désormais finie…
(K)Maureen(K)

PostScriptum

anthony croi moi, ne sui po tes cop1 jé eu du mal moi a men sortir ! ! !


Pour mettre un commentaire

Poème en Phonétique

twa ki œ̃ ʒuʁ ma anɔ̃se,
kə ty pɑ̃sεz- i tuʃe,
o kœʁ də mɔ̃n- amə ʒε kʁy muʁiʁ,
si ty savε sə kə ʒε y a sybiʁ…

tut- a kɔmɑ̃se sεt ete,
lɔʁskə ʒə lε ʁɑ̃kɔ̃tʁe,
sə ɡaʁkɔ̃ ki lɥi avε fε la kɔnəʁi,
də ʁeysiʁ a detʁɥiʁə sa vi…

dɑ̃z- ynə də sε swaʁe bʁɑ̃ʃe,
kεlkœ̃ lɥi ɑ̃n- a pʁɔpoze,
ʒənə, ɛ̃susjɑ̃, il a esεje,
e kʁwa mwa il nə sɑ̃n- ε tʁε mal ʁələve…

ʒə lε kɔny kεlk mwaz- apʁε sεtə swaʁe,
lɥi ki avε tu ɡaʃe,
il nə kʁwajε plysz- ɑ̃ ʁjɛ̃,
il navε plysz- okœ̃ dεstɛ̃…

il sə kʁwajε pʁɔteʒe dε dɑ̃ʒe,
e tɑ̃tε tuʒuʁ də mə lə pʁuve,
sε mo, sɔ̃n- εkspʁesjɔ̃, tu mə fəzε pœʁ,
ʒə nə kɔ̃pʁənε pa tutə sεz- ɔʁœʁ…

sa famijə, sεz- ami,
tu lə mɔ̃də etε demyni,
kaʁ setε œ̃ ʒənə ɔmə məʁtʁi,
il nεmε plys la vi…

sεtə saləte a lakεllə il avε tuʃe,
mɔ̃n- amuʁ, ʒə tɑ̃ sypli,
si lɑ̃vi di tuʃe ʁəvənε,
pɑ̃sə a sə ʒənə ɔmə dɔ̃ la vi ε dezɔʁmε fini…