Poème-France.com

Poeme : En Attendant Qu’Elle Vienne…



En Attendant Qu’Elle Vienne…

Une pierre en guise de cerveau
Et un cœur réduit en poussières
Un corps anesthésié de tous maux
Et des yeux plus secs qu’un désert

C’est le seul moyen que j’ai trouvé
Pour ne plus souffrir de toi
Devenir inconsciente, paralysée
Insensible aux émotions, aux effrois

Etre vivante en apparence
Mais sentir déjà le froid en moi
Mon sang glacé de trop de souffrances
Ne réagira plus aux émois

Plus de bien, plus de mal
Juste un vide intersidéral
Plus de colère, plus de soupirs
A peine des regrets sur l’avenir…

Quand on ne croit plus en rien
On peut continuer à vivre
Mais exister est un mot vain
Il n’y a plus de chemin à suivre

Passer son temps à en parler
N’amène aucun réconfort
La porte de ma solitude est fermée
Et mon silence un vrai coffre-fort

Se taire et fermer les yeux
Faire « comme si »
Faire semblant que le ciel est bleu
Même quand tout s’assombrit

C’est la voie que j’ai choisie
Pour oublier mes questions
Et tes réponses menties
C’est la seule solution

Je ne veux plus voir
Ne plus rien savoir
Je ferai semblant de croire
Pour éviter les histoires

A force d’être mise à l’écart
Tu as forgé mon indifférence
Je me range dans un placard
En attendant la délivrance.
Sophie Chazel

PostScriptum

Aucun


Pour mettre un commentaire

Poème en Phonétique

ynə pjeʁə ɑ̃ ɡizə də sεʁvo
e œ̃ kœʁ ʁedɥi ɑ̃ pusjεʁə
œ̃ kɔʁz- anεstezje də tus mo
e dεz- iø plys sεk kœ̃ dezεʁ

sε lə səl mwajɛ̃ kə ʒε tʁuve
puʁ nə plys sufʁiʁ də twa
dəvəniʁ ɛ̃kɔ̃sjɑ̃tə, paʁalize
ɛ̃sɑ̃siblə oz- emɔsjɔ̃, oz- efʁwa

εtʁə vivɑ̃tə ɑ̃n- apaʁɑ̃sə
mε sɑ̃tiʁ deʒa lə fʁwa ɑ̃ mwa
mɔ̃ sɑ̃ ɡlase də tʁo də sufʁɑ̃sə
nə ʁeaʒiʁa plysz- oz- emwa

plys də bjɛ̃, plys də mal
ʒystə œ̃ vidə ɛ̃tεʁsideʁal
plys də kɔlεʁə, plys də supiʁ
a pεnə dε ʁəɡʁε syʁ lavəniʁ…

kɑ̃t- ɔ̃ nə kʁwa plysz- ɑ̃ ʁjɛ̃
ɔ̃ pø kɔ̃tinɥe a vivʁə
mεz- εɡziste εt- œ̃ mo vɛ̃
il ni a plys də ʃəmɛ̃ a sɥivʁə

pase sɔ̃ tɑ̃z- a ɑ̃ paʁle
namεnə okœ̃ ʁekɔ̃fɔʁ
la pɔʁtə də ma sɔlitydə ε fεʁme
e mɔ̃ silɑ̃sə œ̃ vʁε kɔfʁə fɔʁ

sə tεʁə e fεʁme lεz- iø
fεʁə « kɔmə si »
fεʁə sɑ̃blɑ̃ kə lə sjεl ε blø
mεmə kɑ̃ tu sasɔ̃bʁi

sε la vwa kə ʒε ʃwazi
puʁ ublje mε kεstjɔ̃
e tε ʁepɔ̃sə mɑ̃ti
sε la sələ sɔlysjɔ̃

ʒə nə vø plys vwaʁ
nə plys ʁjɛ̃ savwaʁ
ʒə fəʁε sɑ̃blɑ̃ də kʁwaʁə
puʁ evite lεz- istwaʁə

a fɔʁsə dεtʁə mizə a lekaʁ
ty a fɔʁʒe mɔ̃n- ɛ̃difeʁɑ̃sə
ʒə mə ʁɑ̃ʒə dɑ̃z- œ̃ plakaʁ
ɑ̃n- atɑ̃dɑ̃ la delivʁɑ̃sə.