Poème-France.com

Poeme : Un Chagrin D’Amour



Un Chagrin D’Amour

Un chagrin d’amour
C’est ce qui pèse si lourd
C’est réapprendre à sourire
Pour que facilement
Il se remette à rire
C’est lui dire simplement
Bonjour quand on aurait
Envie de l’embrasser
C’est regarder
Par la fenêtre et attendre
Celui qui ne viendra pas
C’est réapprendre
C’est espérer
En entendant des pas
C’est vouloir
Mais ne jamais pouvoir
C’est bâtir un monde
Sur un sourire
C’est rouvrir
Ses bras au monde
C’est rencontrer ses amis
Et leur dire que tout va bien
C’est ce faire un ami
Pour ne lui dire rien
C’est rire avec les larmes aux yeux
Et ce regard pieux
Qui ne fait que regarder
Sans pouvoir toucher
C’est un roman d’amour déjà lu
Rien n’est plus pareil
C’est un soleil
Qui ne nous réchauffera plus
Un chagrin sans tête ni queue
C’est s’apercevoir que
Quelqu’un d’autre a pris
Notre place dans son cœur
C’est une église
Où en silence on pleure
Un amour sans prix
En espérant qu’il lise
Avec attention
Noter histoire sans delà
C’est se poser un question
Ey en connaître déjà
La triste réponse
C’est savoir que
Ce triste feu
En est la réponse
C’est éviter ses yeux
De peur d’y lire l’oubli
C’est comprendre que
Cette fois-ci tout est fini
Le roman d’amour
A fini d’être lu
C’est chercher l’amour
Là où il n’y en a plus.

Fait rimé par Emma
18/09/96
Emma Lalonde

PostScriptum

Aucun
C’est un poème trouvé ds un magasine, que j’ai fait rimé.


Pour mettre un commentaire

Poème en Phonétique

œ̃ ʃaɡʁɛ̃ damuʁ
sε sə ki pεzə si luʁ
sε ʁeapʁɑ̃dʁə a suʁiʁə
puʁ kə fasiləmɑ̃
il sə ʁəmεtə a ʁiʁə
sε lɥi diʁə sɛ̃pləmɑ̃
bɔ̃ʒuʁ kɑ̃t- ɔ̃n- oʁε
ɑ̃vi də lɑ̃bʁase
sε ʁəɡaʁde
paʁ la fənεtʁə e atɑ̃dʁə
səlɥi ki nə vjɛ̃dʁa pa
sε ʁeapʁɑ̃dʁə
sεt- εspeʁe
ɑ̃n- ɑ̃tɑ̃dɑ̃ dε pa
sε vulwaʁ
mε nə ʒamε puvwaʁ
sε batiʁ œ̃ mɔ̃də
syʁ œ̃ suʁiʁə
sε ʁuvʁiʁ
sε bʁaz- o mɔ̃də
sε ʁɑ̃kɔ̃tʁe sεz- ami
e lœʁ diʁə kə tu va bjɛ̃
sε sə fεʁə œ̃n- ami
puʁ nə lɥi diʁə ʁjɛ̃
sε ʁiʁə avεk lε laʁməz- oz- iø
e sə ʁəɡaʁ pjø
ki nə fε kə ʁəɡaʁde
sɑ̃ puvwaʁ tuʃe
sεt- œ̃ ʁɔmɑ̃ damuʁ deʒa ly
ʁjɛ̃ nε plys paʁεj
sεt- œ̃ sɔlεj
ki nə nu ʁeʃofəʁa plys
œ̃ ʃaɡʁɛ̃ sɑ̃ tεtə ni kø
sε sapεʁsəvwaʁ kə
kεlkœ̃ dotʁə a pʁi
nɔtʁə plasə dɑ̃ sɔ̃ kœʁ
sεt- ynə eɡlizə
u ɑ̃ silɑ̃sə ɔ̃ plœʁə
œ̃n- amuʁ sɑ̃ pʁi
ɑ̃n- εspeʁɑ̃ kil lizə
avεk atɑ̃sjɔ̃
nɔte istwaʁə sɑ̃ dəla
sε sə poze œ̃ kεstjɔ̃
e ɑ̃ kɔnεtʁə deʒa
la tʁistə ʁepɔ̃sə
sε savwaʁ kə
sə tʁistə fø
ɑ̃n- ε la ʁepɔ̃sə
sεt- evite sεz- iø
də pœʁ di liʁə lubli
sε kɔ̃pʁɑ̃dʁə kə
sεtə fwa si tut- ε fini
lə ʁɔmɑ̃ damuʁ
a fini dεtʁə ly
sε ʃεʁʃe lamuʁ
la u il ni ɑ̃n- a plys.

fε ʁime paʁ ɑ̃ma
diz- ɥi slaʃ zeʁo nəf slaʃ katʁə vɛ̃- sεzə