Poème-France.com

Poeme : Les Larmes D’Un Ange



Les Larmes D’Un Ange

Les mots n’effacent pas les blessures,
Il ne suffirait que d’une piqûre
Pour tout oublier
Et ne plus exister !
Mais je sais une chose :
C’est que, même morte
Je ne cesserais de t’aimer
Et de réaliser
A quel point tu peux me manquer.
Pourquoi me suis-je suicider ?
Maintenant, je ne t’ais plus à mes côtés.
Je suis déjà au delà à te regarder et t’admirer
Mais malheureusement, je ne peux plus te toucher.
Je te vois hurler devant mon cercueil.
Tu pleures
Alors je meurs une seconde fois
Tout en pensant a toi
Tite_Louloune

Pour mettre un commentaire

Poème en Phonétique

lε mo nefase pa lε blesyʁə,
il nə syfiʁε kə dynə pikyʁə
puʁ tut- ublje
e nə plysz- εɡziste !
mε ʒə sεz- ynə ʃozə :
sε kə, mεmə mɔʁtə
ʒə nə sesəʁε də tεme
e də ʁealize
a kεl pwɛ̃ ty pø mə mɑ̃ke.
puʁkwa mə sɥi ʒə sɥiside ?
mɛ̃tənɑ̃, ʒə nə tεs plysz- a mε kote.
ʒə sɥi deʒa o dəla a tə ʁəɡaʁde e tadmiʁe
mε maləʁøzəmɑ̃, ʒə nə pø plys tə tuʃe.
ʒə tə vwaz- yʁle dəvɑ̃ mɔ̃ sεʁkœj.
ty plœʁə
alɔʁ ʒə mœʁz- ynə səɡɔ̃də fwa
tut- ɑ̃ pɑ̃sɑ̃ a twa