Poeme-France : Lecture Écrit Détresse

Poeme : Fantôme Urbain

Poème Détresse
Publié le 13/07/2011 23:25

L'écrit contient 92 mots qui sont répartis dans 4 strophes. Toutes les strophes sont composés de 5 vers. Il est possible que le texte suive une forme de poésie classique.

Poete : Apollo

Fantôme Urbain

Mon souffle est court
Ma vie se couvre
Dans un silence indifférent
Passent des grappes de passants
Qui m’ignorent par habitude.

Mon corps à bout
Mes sens dissous
Leurs pas lourds marquant la cadence
Des images qui, dans mes tempes,
Osent s’inviter à ma vue.

Je vois les plages
Je vois les lacs.
Les souvenirs de mon enfance
Gomment soudain les odeurs rances
Qui empoisonnent les trottoirs.

Elle n’est plus là
Il n’est plus là
Ces visages de confiance
Disparaissent tout doucement
Tandis que m’emporte le soir.
  • Pieds Hyphénique: Fantôme Urbain

    mon=souf=fle=est=court 5
    ma=vie=se=cou=vre 5
    dans=un=si=lence=in=dif=fé=rent 8
    pas=sent=des=grap=pes=de=pas=sants 8
    qui=mi=gno=rent=par=ha=bi=tude 8

    mon=corps=à=bout 4
    mes=sens=dis=sous 4
    leurs=pas=lourds=mar=quant=la=ca=dence 8
    des=i=mages=qui=dans=mes=tem=pes 8
    osent=sin=vi=ter=à=ma=vue 7

    je=vois=les=pla=ges 5
    je=vois=les=lacs 4
    les=sou=ve=nirs=de=mon=en=fance 8
    gom=ment=sou=dain=les=o=deurs=rances 8
    qui=em=poi=son=nent=les=trot=toirs 8

    el=le=nest=plus=là 5
    il=nest=plus=là 4
    ces=vi=sa=ges=de=con=fian=ce 8
    dis=pa=rais=sent=tout=dou=ce=ment 8
    tan=dis=que=mem=por=te=le=soir 8
  • Phonétique : Fantôme Urbain

    mɔ̃ suflə ε kuʁ
    ma vi sə kuvʁə
    dɑ̃z- œ̃ silɑ̃sə ɛ̃difeʁɑ̃
    pase dε ɡʁapə də pasɑ̃
    ki miɲɔʁe paʁ-abitydə.

    mɔ̃ kɔʁz- a bu
    mε sɑ̃s disus
    lœʁ pa luʁd maʁkɑ̃ la kadɑ̃sə
    dεz- imaʒə ki, dɑ̃ mε tɑ̃pə,
    oze sɛ̃vite a ma vɥ.

    ʒə vwa lε plaʒə
    ʒə vwa lε lak.
    lε suvəniʁ də mɔ̃n- ɑ̃fɑ̃sə
    ɡɔmɑ̃ sudɛ̃ lεz- ɔdœʁ ʁɑ̃sə
    ki ɑ̃pwazɔne lε tʁɔtwaʁ.

    εllə nε plys la
    il nε plys la
    sε vizaʒə də kɔ̃fjɑ̃sə
    dispaʁεse tu dusəmɑ̃
    tɑ̃di kə mɑ̃pɔʁtə lə swaʁ.
  • Pieds Phonétique : Fantôme Urbain

    mɔ̃=su=flə=ε=kuʁ 5
    ma=vi=sə=ku=vʁə 5
    dɑ̃=zœ̃=si=lɑ̃sə=ɛ̃=di=fe=ʁɑ̃ 8
    pa=se=dε=ɡʁa=pə=də=pa=sɑ̃ 8
    ki=mi=ɲɔ=ʁe=paʁ-a=bi=tydə 8

    mɔ̃=kɔʁ=za=bu 4
    mε=sɑ̃s=di=sus 4
    lœʁ=pa=luʁd=maʁ=kɑ̃=la=ka=dɑ̃sə 8
    dε=zi=ma=ʒə=ki=dɑ̃=mε=tɑ̃pə 8
    o=ze=sɛ̃=vi=te=a=ma=vɥ 8

    ʒə=vwa=lε=pla=ʒə 5
    ʒə=vwa=lε=lak 4
    lε=su=və=niʁ=də=mɔ̃=nɑ̃=fɑ̃sə 8
    ɡɔ=mɑ̃=su=dɛ̃=lε=zɔ=dœʁ=ʁɑ̃sə 8
    ki=ɑ̃=pwa=zɔ=ne=lε=tʁɔ=twaʁ 8

    εl=lə=nε=plys=la 5
    il=nε=plys=la 4
    sε=vi=za=ʒə=də=kɔ̃=fjɑ̃=sə 8
    dis=pa=ʁε=se=tu=du=sə=mɑ̃ 8
    tɑ̃=di=kə=mɑ̃=pɔʁ=tə=lə=swaʁ 8

Récompense

0
0
0

Texte des commentateurs

Commentaire Sur La Poesie


Auteur de Poésie
14/07/2011 09:47Lemmiath

En effet quand on retourne à la source de sa vie on a comme une impression d’être un fantôme où personne ne nous voit.