Poeme : La Censure Des Rimes

La Censure Des Rimes

Têtes basses ils vont comme deux portefaix,
Les âmes en sanglots qui de chagrins inondent
Leurs cœurs inconsolés ne trouvant plus la paix
Qu’aux échos de leurs voix quand d’aucuns y répondent.

La honte sur la croix et leurs fois aux tombeaux,
Ils craignent que leur langue aille taire aux calvaires
Leurs mots d’amour féconds aux souvenirs des eaux
D’où déclos un vieux râle ornant les ossuaires.

Du givre des caveaux pétrifiant leurs doigts
S’écoule un long soupir qu’une plume dérange,
Des bottes embourbées aux ornières sans voix
Hurlent des châtiments à leurs grimaces d’ange.

Les vieux poètes fous se tenant par la main
Déchiquètent la rime où le quatrain sublime
Embaume les jardins où crève un pauvre nain
Qui croyait qu’à jamais la faim ne les supprime.

Syllabation De L'Écrit

  • Syllabes Hyphénique: La Censure Des Rimes

    tê=tes=bas=ses=ils=vont=com=me=deux=por=te=faix 12
    les=â=mes=en=san=glots=qui=de=cha=grins=i=nondent 12
    leurs=cœurs=in=con=so=lés=ne=trou=vant=plus=la=paix 12
    quaux=é=chos=de=leurs=voix=quand=dau=cuns=y=ré=pondent 12

    la=hon=te=sur=la=croix=et=leurs=fois=aux=tom=beaux 12
    ils=craignent=que=leur=lan=gueail=le=tai=re=aux=cal=vaires 12
    leurs=mots=da=mour=fé=conds=aux=sou=ve=nirs=des=eaux 12
    doù=dé=clos=un=vieux=râ=le=or=nant=les=os=suaires 12

    du=gi=vre=des=ca=veaux=pé=tri=fi=ant=leurs=doigts 12
    sé=coule=un=long=sou=pir=quu=ne=plu=me=dé=range 12
    des=bot=tes=em=bour=bées=aux=or=niè=res=sans=voix 12
    hur=lent=des=châ=ti=ments=à=leurs=gri=ma=ces=dange 12

    les=vieux=po=è=tes=fous=se=te=nant=par=la=main 12
    dé=chi=quètent=la=ri=me=où=le=qua=train=su=blime 12
    em=baume=les=jar=dins=où=crè=ve=un=pau=vre=nain 12
    qui=cro=yait=quà=ja=mais=la=faim=ne=les=sup=prime 12
  • Phonétique : La Censure Des Rimes

    tεtə basəz- il vɔ̃ kɔmə dø pɔʁtəfε,
    lεz- aməz- ɑ̃ sɑ̃ɡlo ki də ʃaɡʁɛ̃z- inɔ̃de
    lœʁ kœʁz- ɛ̃kɔ̃sɔle nə tʁuvɑ̃ plys la pε
    koz- eʃo də lœʁ vwa kɑ̃ dokœ̃z- i ʁepɔ̃de.

    la ɔ̃tə syʁ la kʁwa e lœʁ fwaz- o tɔ̃bo,
    il kʁεɲe kə lœʁ lɑ̃ɡ ajə tεʁə o kalvεʁə
    lœʁ mo damuʁ fekɔ̃z- o suvəniʁ dεz- o
    du dekloz- œ̃ vjø ʁalə ɔʁnɑ̃ lεz- ɔsɥεʁə.

    dy ʒivʁə dε kavo petʁifjɑ̃ lœʁ dwa
    sekulə œ̃ lɔ̃ supiʁ kynə plymə deʁɑ̃ʒə,
    dε bɔtəz- ɑ̃buʁbez- oz- ɔʁnjεʁə sɑ̃ vwa
    yʁle dε ʃatimɑ̃z- a lœʁ ɡʁimasə dɑ̃ʒə.

    lε vjø pɔεtə fus sə tənɑ̃ paʁ la mɛ̃
    deʃikεte la ʁimə u lə katʁɛ̃ syblimə
    ɑ̃bomə lε ʒaʁdɛ̃z- u kʁεvə œ̃ povʁə nɛ̃
    ki kʁwajε ka ʒamε la fɛ̃ nə lε sypʁimə.
  • Syllabes Phonétique : La Censure Des Rimes

    tε=tə=ba=sə=zil=vɔ̃=kɔ=mə=dø=pɔʁ=tə=fε 12
    lε=zamə=zɑ̃=sɑ̃=ɡlo=ki=də=ʃa=ɡʁɛ̃=zi=nɔ̃=de 12
    lœʁ=kœʁ=zɛ̃=kɔ̃=sɔ=le=nə=tʁu=vɑ̃=plys=la=pε 12
    ko=ze=ʃodə=lœʁ=vwa=kɑ̃=do=kœ̃=zi=ʁe=pɔ̃=de 12

    la=ɔ̃=tə=syʁ=la=kʁwa=e=lœʁ=fwa=zo=tɔ̃=bo 12
    il=kʁε=ɲe=kə=lœʁ=lɑ̃ɡ=a=jə=tεʁə=o=kal=vεʁə 12
    lœʁ=mo=da=muʁ=fe=kɔ̃=zo=su=və=niʁ=dε=zo 12
    du=de=klo=zœ̃=vjø=ʁa=lə=ɔʁ=nɑ̃=lε=zɔs=ɥεʁə 12

    dy=ʒi=vʁə=dε=ka=vo=pe=tʁi=fj=ɑ̃=lœʁ=dwa 12
    se=kulə=œ̃=lɔ̃=su=piʁ=ky=nə=ply=mə=de=ʁɑ̃ʒə 12
    dε=bɔ=tə=zɑ̃=buʁ=be=zo=zɔʁ=njε=ʁə=sɑ̃=vwa 12
    yʁ=le=dε=ʃa=ti=mɑ̃=za=lœʁ=ɡʁi=ma=sə=dɑ̃ʒə 12

    lε=vjø=pɔ=ε=tə=fus=sə=tə=nɑ̃=paʁ=la=mɛ̃ 12
    de=ʃi=kε=te=la=ʁimə=u=lə=ka=tʁɛ̃=sy=blimə 12
    ɑ̃=bomə=lε=ʒaʁ=dɛ̃=zu=kʁε=və=œ̃=po=vʁə=nɛ̃ 12
    ki=kʁwa=jε=ka=ʒa=mε=la=fɛ̃=nə=lε=sy=pʁimə 12

Commentaires Sur La Poesie


Auteur de Poésie
16/09/2011 01:33Gaéli

Si les vieux poètes fous déchiquètent la rime, je peux te dire que je trouve très belles les tiennes dans cette poésie. Ta poésie m’amène à penser à la solitude des auteurs et au besoin d’être lu et commenté de façon constructive sans jugement pour la personne mais donner le ressenti sur l’oeuvre.
Bravo Damy

Auteur de Poésie
18/09/2011 14:34Marcel42

Les vieux poètes fous chantent toujours, même lorsque l’enfer les consument.
Cordialement,
Marcel.

Poème Colère
Publié le 16/09/2011 00:59

L'écrit contient 136 mots qui sont répartis dans 4 strophes. Toutes les strophes sont composés de 4 vers. Il est possible que le texte suive une forme de poésie classique.

Forme poétique utilisée

Alexandrin

Poete : Damy

Récompense

0
4
0

Texte des commentateurs