Poeme-France : Lecture Écrit Esperance

Poeme : Mer De Cendres

Poème Esperance
Publié le 27/06/2008 20:57

L'écrit contient 84 mots qui sont répartis dans 4 strophes.

Poete : Disturbed

Mer De Cendres

Après une nuit longue de cents trente ans,
Puis un soleil bien trop brillant.
Après des cris strident,
Qui nous gardèrent éveillés pendant dix ans.
Maintenant cendres et désolation.
Tourne la terre, va, nous feront naître nos consolations.

Triste génération,
Tu devras calmer les maux accumulés.
Retroussons nos manches,
Voila le pain sur la planche.

Et du fond d’une mer sans rivage,
Se soulèvera ce bateau sans tissage.
Nous ramerons, c’est bien plus brave,
Et contre les courants nous feinterons.

Quel équipage !
  • Pieds Hyphénique: Mer De Cendres

    après=une=nuit=lon=gue=de=cents=tren=te=ans 10
    puis=un=so=leil=bien=trop=brillant 7
    après=des=cris=stri=dent 5
    qui=nous=gar=dèrent=é=veillés=pen=dant=dix=ans 10
    main=te=nant=cen=dres=et=dé=so=la=tion 10
    tourne=la=ter=re=va=nous=fe=ront=naî=tre=nos=con=so=la=tions 15

    tris=te=gé=né=ra=ti=on 7
    tu=de=vras=cal=mer=les=maux=ac=cu=mu=lés 11
    re=trous=sons=nos=man=ches 6
    voi=la=le=pain=sur=la=plan=che 8

    et=du=fond=du=ne=mer=sans=ri=va=ge 10
    se=sou=lève=ra=ce=ba=teau=sans=tis=sage 10
    nous=ra=me=rons=cest=bien=plus=bra=ve 9
    et=con=tre=les=cou=rants=nous=fein=te=rons 10

    quel=é=qui=pa=ge 5
  • Phonétique : Mer De Cendres

    apʁεz- ynə nɥi lɔ̃ɡ də sɑ̃ tʁɑ̃tə ɑ̃,
    pɥiz- œ̃ sɔlεj bjɛ̃ tʁo bʁijɑ̃.
    apʁε dε kʁi stʁide,
    ki nu ɡaʁdεʁe evεje pɑ̃dɑ̃ diz- ɑ̃.
    mɛ̃tənɑ̃ sɑ̃dʁəz- e dezɔlasjɔ̃.
    tuʁnə la teʁə, va, nu fəʁɔ̃ nεtʁə no kɔ̃sɔlasjɔ̃.

    tʁistə ʒeneʁasjɔ̃,
    ty dəvʁa kalme lε moz- akymyle.
    ʁətʁusɔ̃ no mɑ̃ʃə,
    vwala lə pɛ̃ syʁ la plɑ̃ʃə.

    e dy fɔ̃ dynə mεʁ sɑ̃ ʁivaʒə,
    sə sulεvəʁa sə bato sɑ̃ tisaʒə.
    nu ʁaməʁɔ̃, sε bjɛ̃ plys bʁavə,
    e kɔ̃tʁə lε kuʁɑ̃ nu fɛ̃təʁɔ̃.

    kεl ekipaʒə !
  • Pieds Phonétique : Mer De Cendres

    a=pʁε=zynə=nɥi=lɔ̃ɡ=də=sɑ̃=tʁɑ̃=tə=ɑ̃ 10
    pɥi=zœ̃=sɔ=lεj=bj=ɛ̃=tʁo=bʁi=j=ɑ̃ 10
    a=pʁε=dε=kʁi=stʁi=de 6
    ki=nu=ɡaʁ=dε=ʁe=e=vε=je=pɑ̃=dɑ̃=di=zɑ̃ 12
    mɛ̃=tə=nɑ̃=sɑ̃=dʁə=ze=de=zɔ=la=sjɔ̃ 10
    tuʁnə=la=te=ʁə=va=nu=fə=ʁɔ̃=nε=tʁə=no=kɔ̃=sɔ=la=sjɔ̃ 15

    tʁis=tə=ʒe=ne=ʁa=sj=ɔ̃ 7
    tydə=vʁa=kal=me=lε=mo=za=ky=my=le 10
    ʁə=tʁu=sɔ̃=no=mɑ̃=ʃə 6
    vwa=la=lə=pɛ̃=syʁ=la=plɑ̃=ʃə 8

    e=dy=fɔ̃=dy=nə=mεʁ=sɑ̃=ʁi=va=ʒə 10
    sə=su=lε=və=ʁasə=ba=to=sɑ̃=ti=saʒə 10
    nu=ʁa=mə=ʁɔ̃=sε=bj=ɛ̃=plys=bʁa=və 10
    e=kɔ̃=tʁə=lε=ku=ʁɑ̃=nu=fɛ̃=tə=ʁɔ̃ 10

    kεl=e=ki=pa=ʒə 5

PostScriptum

Dédié à toute la jeunesse algérienne, courrage !

Récompense

0
0
0

Poesie sans commentaire


Commentaire poème
18/08/2018Poeme-France
En mettant un commentaire, vous pourrez exprimer sur cet écrit : votre resentit, un encouragement, un conseille ou simplement dire que vous l'avez lu.
De plus si vous écrivez aussi sur le site, vous gagnerez des liens vers vos écrits...
Pour mettre des commentaires vous devez être membre ou poète du site. Un simple inscription suffit pour le devenir.