Poème-France.com

Prose : J’Suis Chez Moi



J’Suis Chez Moi

j’suis chez moi, j’ai mon rôle, j’ai ma place,
suspendue par des images crues
par des voyages que je ne fais pas
par un travail dans l’inconnu

j’suis nue sous un ciel pâle
j’suis nue sous des étoiles
qui me chavirent tant et tant

j’suis chez moi, là ici, tout prêt,
mirages, de mes émotions
qui parviennent et m’entrelacent
il faudrait pas nous prendre pour des cons

j’suis nue, sous un ciel pâle,
j’suis nue sous des étoiles
qui me chavirent tant et tant

j’suis chez moi et crie ma souffrance
seule parmi ma solitude de foules
seule face à la certitude
qui me berce à travers la houle

j’suis nue, sous un ciel pâle,
j’suis nue sous des étoiles
qui me chavirent tant et tant

j’suis chez moi, et vis par la pensée
la pensée de la vie et de la mort,
le long de l’eau qui s’écoule
dans les dorsales brodées d’or
Eleonord

Pour mettre un commentaire

Poème en Phonétique

ʒsɥi ʃe mwa, ʒε mɔ̃ ʁolə, ʒε ma plasə,
syspɑ̃dɥ paʁ dεz- imaʒə kʁy
paʁ dε vwajaʒə kə ʒə nə fε pa
paʁ œ̃ tʁavaj dɑ̃ lɛ̃kɔny

ʒsɥi nɥ suz- œ̃ sjεl palə
ʒsɥi nɥ su dεz- etwalə
ki mə ʃaviʁe tɑ̃ e tɑ̃

ʒsɥi ʃe mwa, la isi, tu pʁε,
miʁaʒə, də mεz- emɔsjɔ̃
ki paʁvjεne e mɑ̃tʁəlase
il fodʁε pa nu pʁɑ̃dʁə puʁ dε kɔ̃

ʒsɥi nɥ, suz- œ̃ sjεl palə,
ʒsɥi nɥ su dεz- etwalə
ki mə ʃaviʁe tɑ̃ e tɑ̃

ʒsɥi ʃe mwa e kʁi ma sufʁɑ̃sə
sələ paʁmi ma sɔlitydə də fulə
sələ fasə a la sεʁtitydə
ki mə bεʁsə a tʁavεʁ la ulə

ʒsɥi nɥ, suz- œ̃ sjεl palə,
ʒsɥi nɥ su dεz- etwalə
ki mə ʃaviʁe tɑ̃ e tɑ̃

ʒsɥi ʃe mwa, e vis paʁ la pɑ̃se
la pɑ̃se də la vi e də la mɔʁ,
lə lɔ̃ də lo ki sekulə
dɑ̃ lε dɔʁsalə bʁɔde dɔʁ