Prose : On Te Regarde

On Te Regarde

On te regarde
On regarde tes jours
Qui tombent comme des écailles
Ton ombre blessée

On te regarde
L’œil bien ouvert
Et, parfois on te lit.

Pauvre de moi. J’ai soif. Là, maintenant. Soif de ma propre sécheresse. Mon estomac se contracte. Du calme Istvan.

ir

Syllabation De L'Écrit

  • Syllabes Hyphénique: On Te Regarde

    on=te=re=garde 4
    on=re=gar=de=tes=jours 6
    qui=tombent=comme=des=é=cailles 6
    ton=ombre=bles=sée 4

    on=te=re=garde 4
    lœil=bien=ou=vert 4
    et=par=fois=on=te=lit 6

    pauvre=de=moi=jai=soif=là=mainte=nant=soif=de=ma=propre=sé=che=resse=mon=es=to=mac=se=con=tracte=du=cal=me=ist=van 27

    ir 1
  • Phonétique : On Te Regarde

    ɔ̃ tə ʁəɡaʁdə
    ɔ̃ ʁəɡaʁdə tε ʒuʁ
    ki tɔ̃be kɔmə dεz- ekajə
    tɔ̃n- ɔ̃bʁə blese

    ɔ̃ tə ʁəɡaʁdə
    lœj bjɛ̃ uvεʁ
    e, paʁfwaz- ɔ̃ tə li.

    povʁə də mwa. ʒε swaf. la, mɛ̃tənɑ̃. swaf də ma pʁɔpʁə seʃəʁεsə. mɔ̃n- εstɔmak sə kɔ̃tʁaktə. dy kalmə istvɑ̃.

  • Syllabes Phonétique : On Te Regarde

    ɔ̃=tə=ʁə=ɡaʁ=də 5
    ɔ̃=ʁə=ɡaʁ=də=tε=ʒuʁ 6
    ki=tɔ̃=be=kɔmə=dε=ze=kajə 7
    tɔ̃=nɔ̃=bʁə=ble=se 5

    ɔ̃=tə=ʁə=ɡaʁ=də 5
    lœj=bj=ɛ̃=u=vεʁ 5
    e=paʁ=fwa=zɔ̃=tə=li 6

    povʁə=də=mwa=ʒε=swaf=la=mɛ̃tə=nɑ̃=swaf=də=ma=pʁɔpʁə=se=ʃə=ʁε=sə=mɔ̃=nεs=tɔ=mak=sə=kɔ̃=tʁak=tə=dy=kal=mə=is=tvɑ̃ 29

    1

Récompense

0
1
0

Poesie sans commentaire


Commentaire poème
03/10/2022Poeme-France
En mettant un commentaire, vous pourrez exprimer sur cet écrit : votre ressenti, un encouragement, un conseil ou simplement dire que vous l'avez lu.
De plus si vous écrivez aussi sur le site, vous gagnerez des liens vers vos écrits...
Pour mettre des commentaires vous devez être membre ou poète du site. Un simple inscription suffit pour le devenir.