Poeme-France : Lecture Écrit Estime-Mépris

Prose : Il Sait Cracher

Prose Estime-Mépris
Publié le 08/07/2008 10:32

L'écrit contient 247 mots qui sont répartis dans 4 strophes.

Poete : Keraban

Il Sait Cracher

Mon ami sait cracher avec une précision inouïe.
Gamin on s’amusait à viser les oiseaux,
Je le présentais fièrement : c’est Ludo, il crache trop bien.
Cela lui valait une belle estime.
On a grandi ensuite et on n’a plus craché.
Au travail, dans le métro, au resto, pas possible.
Et les rares fois ou j’ai glissé une allusion :
Je vous présente Ludovic qui sait cracher comme personne.
Personne n’a relevé. Quelques sourires gênés.
Dans ce monde de cravates et de décolletés.
Mon pote ne crache plus, pourtant il sait cracher.

Certains soirs, il s’aigrit, il s’échauffe.
Il serait un type lambda ?
Juste comme son voisin qui, lui, ne sait pas cracher ?
Il marmonne : à quoi bon ?
Alors, je l’accompagne dans la rue en bas de chez moi.
On se pose sur un banc, et là on crache ensemble.
Comme avant, comme des gamins qu’on n’est plus.
Il crache mieux que moi bien sûr. Lui il sait cracher.

Depuis quelque temps le soir, il crache sur les voitures.
Il vise les vitres, les poignées des portières.
Il fait mouche à tous les coups,
Sa précision le rend mélancolique.
Pendant que ses mollards dégoulinent sur le métal.
Il me demande encore : à quoi bon savoir cracher ?

Récemment sa lubie a pris un tour malsain
Et je ne l’accompagne plus la nuit.
Il crachait sur les passants cet imbécile.
En plein visage, il vise toujours juste, il sait cracher.
  • Phonétique : Il Sait Cracher

    mɔ̃n- ami sε kʁaʃe avεk ynə pʁesizjɔ̃ inui.
    ɡamɛ̃ ɔ̃ samyzε a vize lεz- wazo,
    ʒə lə pʁezɑ̃tε fjεʁəmɑ̃ : sε lydo, il kʁaʃə tʁo bjɛ̃.
    səla lɥi valε ynə bεllə εstimə.
    ɔ̃n- a ɡʁɑ̃di ɑ̃sɥitə e ɔ̃ na plys kʁaʃe.
    o tʁavaj, dɑ̃ lə metʁo, o ʁεsto, pa pɔsiblə.
    e lε ʁaʁə fwaz- u ʒε ɡlise ynə alyzjɔ̃ :
    ʒə vu pʁezɑ̃tə lydɔvik ki sε kʁaʃe kɔmə pεʁsɔnə.
    pεʁsɔnə na ʁələve. kεlk suʁiʁə ʒεne.
    dɑ̃ sə mɔ̃də də kʁavatəz- e də dekɔlte.
    mɔ̃ pɔtə nə kʁaʃə plys, puʁtɑ̃ il sε kʁaʃe.

    sεʁtɛ̃ swaʁ, il sεɡʁi, il seʃofə.
    il səʁε œ̃ tipə lɑ̃bda ?
    ʒystə kɔmə sɔ̃ vwazɛ̃ ki, lɥi, nə sε pa kʁaʃe ?
    il maʁmɔnə : a kwa bɔ̃ ?
    alɔʁ, ʒə lakɔ̃paɲə dɑ̃ la ʁy ɑ̃ ba də ʃe mwa.
    ɔ̃ sə pozə syʁ œ̃ bɑ̃, e la ɔ̃ kʁaʃə ɑ̃sɑ̃blə.
    kɔmə avɑ̃, kɔmə dε ɡamɛ̃ kɔ̃ nε plys.
    il kʁaʃə mjø kə mwa bjɛ̃ syʁ. lɥi il sε kʁaʃe.

    dəpɥi kεlkə tɑ̃ lə swaʁ, il kʁaʃə syʁ lε vwatyʁə.
    il vizə lε vitʁə, lε pwaɲe dε pɔʁtjεʁə.
    il fε muʃə a tus lε ku,
    sa pʁesizjɔ̃ lə ʁɑ̃ melɑ̃kɔlikə.
    pɑ̃dɑ̃ kə sε mɔlaʁd deɡuline syʁ lə metal.
    il mə dəmɑ̃də ɑ̃kɔʁə : a kwa bɔ̃ savwaʁ kʁaʃe ?

    ʁesamɑ̃ sa lybi a pʁiz- œ̃ tuʁ malsɛ̃
    e ʒə nə lakɔ̃paɲə plys la nɥi.
    il kʁaʃε syʁ lε pasɑ̃ sεt ɛ̃besilə.
    ɑ̃ plɛ̃ vizaʒə, il vizə tuʒuʁ ʒystə, il sε kʁaʃe.

Récompense

0
0
0

Poesie sans commentaire


Commentaire poème
18/11/2018Poeme-France
En mettant un commentaire, vous pourrez exprimer sur cet écrit : votre resentit, un encouragement, un conseille ou simplement dire que vous l'avez lu.
De plus si vous écrivez aussi sur le site, vous gagnerez des liens vers vos écrits...
Pour mettre des commentaires vous devez être membre ou poète du site. Un simple inscription suffit pour le devenir.