Poeme-France : Lecture Écrit Corps

Prose : Pas De Titre

Prose Corps
Publié le 12/06/2018 22:21

L'écrit contient 189 mots qui sont répartis dans 3 strophes.

Poete : Keta

Pas De Titre

À l’ombre des arbres calcinés, je m’assoie sur cette masse de cendres, si rougeoiante qu’elle consuma les restes de ma soutane.
Autrefois homme de Dieu, beau et bien portant, je fus par Son fléau, ôté de toute bonté.
Son feu brûla ma chaire, donnant l’apparence à mon corp, celle des des trois Grées.
Méprisé puis humilié, j’ai souhaité la mort de ces repugnés, et je me suis résigné à m’exiler.

Caché, seul et isolé, je me suis mis à aimer l’odeur de mes membres déchiquetés.
La première bouchée fut surprenante et attrayante tel la première goulée de lait du bébé materné.
Les os saillant et saignant de mes mains, furent par surprise, une des plus belles images que j’eus rencontrés. La peau verdâtre reposait sur des lignes de marbres craquelés, ruisselant de sang coagulé.
Mon visage plus affreux que celui d’un ladre,
tombait en lambeaux,
Révélant le masque de la Mort que j’attendais tant.

Ô ma douce ! Prends moi dans tes bras ! Et offre moi ce baiser ! Avant que je ne puisse plus me délecter de cette saveur Sacrée…
  • Phonétique : Pas De Titre

    a lɔ̃bʁə dεz- aʁbʁə- kalsine, ʒə maswa syʁ sεtə masə də sɑ̃dʁə, si ʁuʒwaɑ̃tə kεllə kɔ̃syma lε ʁεstə də ma sutanə.
    otʁəfwaz- ɔmə də djø, bo e bjɛ̃ pɔʁtɑ̃, ʒə fy paʁ sɔ̃ fleo, ote də tutə bɔ̃te.
    sɔ̃ fø bʁyla ma ʃεʁə, dɔnɑ̃ lapaʁɑ̃sə a mɔ̃ kɔʁp, sεllə dε dε tʁwa ɡʁe.
    mepʁize pɥiz- ymilje, ʒε suεte la mɔʁ də sε ʁəpyɲe, e ʒə mə sɥi ʁeziɲe a mεɡzile.

    kaʃe, səl e izɔle, ʒə mə sɥi miz- a εme lɔdœʁ də mε mɑ̃bʁə- deʃikəte.
    la pʁəmjεʁə buʃe fy syʁpʁənɑ̃tə e atʁεjɑ̃tə tεl la pʁəmjεʁə ɡule də lε dy bebe matεʁne.
    lεz- os sajɑ̃ e sεɲɑ̃ də mε mɛ̃, fyʁe paʁ syʁpʁizə, ynə dε plys bεlləz- imaʒə kə ʒy ʁɑ̃kɔ̃tʁe. la po vεʁdatʁə ʁəpozε syʁ dε liɲə də maʁbʁə- kʁakəle, ʁɥisəlɑ̃ də sɑ̃ kɔaɡyle.
    mɔ̃ vizaʒə plysz- afʁø kə səlɥi dœ̃ ladʁə,
    tɔ̃bε ɑ̃ lɑ̃bo,
    ʁevelɑ̃ lə maskə də la mɔʁ kə ʒatɑ̃dε tɑ̃.

    o ma dusə ! pʁɑ̃ mwa dɑ̃ tε bʁa ! e ɔfʁə mwa sə bεze ! avɑ̃ kə ʒə nə pɥisə plys mə delεkte də sεtə savœʁ sakʁe…

PostScriptum

J’ai voulus expérimenter un style se rapprochant de Lautréamont.

Récompense

0
0
0

Poesie sans commentaire


Commentaire poème
22/10/2018Poeme-France
En mettant un commentaire, vous pourrez exprimer sur cet écrit : votre resentit, un encouragement, un conseille ou simplement dire que vous l'avez lu.
De plus si vous écrivez aussi sur le site, vous gagnerez des liens vers vos écrits...
Pour mettre des commentaires vous devez être membre ou poète du site. Un simple inscription suffit pour le devenir.