Univers de poésie d'un auteur

Texte:Un Dernier Vers

Le Texte

Je t’offre ces quelques vers avant de me soûler à gueuler dans les bars et m’en faire chasser.
J’irai m’écrouler dans le caniveau parce que le trottoir est trop haut pour un ivrogne qui ne tient plus debout.
Pour finir dans les rues à dégueuler mon mauvais vin, ou mon trop plein de bières sur les bagnoles garées qui me font chier et que je veux chasser à grands coups de pied.

Je te dédie cette soirée ; si elle sera bien alcoolisée c’est pour pouvoir t’écrire que je t’aime. Tant pis si au petit matin après une énième nuit blanche d’un rancard où tu ne seras pas venue, je t’aurais reconnue au bras de l’autre con, comme après chaque samedi soir où tu prétextais devoir passer la nuit avec ta pauvre mère. Tu sortiras de ce vieil hôtel de passes, vêtue, ou plutôt dévêtue comme une putain de bordel. Et puis je me dirais que ce ne n’est peut-être pas toi, je serais tellement bourré !
Je te laisserais le bénéfice du doute une fois de plus, mais tu t’en fous puisque tu ne viens jamais.

Si mes écrits te laissent froide, tout au creux de mes insomnies me ronge un mal indéfinissable. Pourtant je ne veux m’en défaire, c’est tout de même un peu de toi.
-
Au bar j’ai été la risée

D’une soirée alcoolisée

Pour avoir gueulé ton prénom

Entre deux bières de renom
-
Toi pour qui je n’ai pas de haine

Quand ma jalousie se déchaîne

Chaque bouteille est mon salut

Vivre sans toi je n’en peux plus
-
J’écris un vers, je bois un verre

Au matin face contre terre

Dans les relents de mon vomi

Pour vous je ne suis qu’un maudit
-
Tous les bistrots sont un refuge

Là où chaque regard me juge

Enfermé dans ma déraison

Je vis sans toi comme en prison
Partage du Texte avec vos contacts
Poeme de Mémo

Écrivain Mémo

Mémo a publié sur le site 633 écrits. Mémo est membre du site depuis l'année 2020.

Syllabation De L'Écrit

Phonétique : Un Dernier Versʒə tɔfʁə sε kεlk vεʁz- avɑ̃ də mə sule a ɡəle dɑ̃ lε baʁz- e mɑ̃ fεʁə ʃase.
ʒiʁε mekʁule dɑ̃ lə kanivo paʁsə kə lə tʁɔtwaʁ ε tʁo-o puʁ œ̃n- ivʁɔɲə ki nə tjɛ̃ plys dəbu.
puʁ finiʁ dɑ̃ lε ʁyz- a deɡəle mɔ̃ movε vɛ̃, u mɔ̃ tʁo plɛ̃ də bjεʁə syʁ lε baɲɔlə ɡaʁe ki mə fɔ̃ ʃje e kə ʒə vø ʃase a ɡʁɑ̃ ku də pje.

ʒə tə dedi sεtə swaʁe, si εllə səʁa bjɛ̃ alkɔlize sε puʁ puvwaʁ tekʁiʁə kə ʒə tεmə. tɑ̃ pi si o pəti matɛ̃ apʁεz- ynə enjεmə nɥi blɑ̃ʃə dœ̃ ʁɑ̃kaʁ u ty nə səʁa pa vənɥ, ʒə toʁε ʁəkɔnɥ o bʁa də lotʁə kɔ̃, kɔmə apʁε ʃakə samədi swaʁ u ty pʁetεkstε dəvwaʁ pase la nɥi avεk ta povʁə mεʁə. ty sɔʁtiʁa də sə vjεj otεl də pasə, vεtɥ, u plyto devεtɥ kɔmə ynə pytɛ̃ də bɔʁdεl. e pɥi ʒə mə diʁε kə sə nə nε pø tεtʁə pa twa, ʒə səʁε tεllmɑ̃ buʁʁe !
ʒə tə lεsəʁε lə benefisə dy dutə ynə fwa də plys, mε ty tɑ̃ fus pɥiskə ty nə vjɛ̃ ʒamε.

si mεz- ekʁi tə lεse fʁwadə, tut- o kʁø də mεz- ɛ̃sɔmni mə ʁɔ̃ʒə œ̃ mal ɛ̃definisablə. puʁtɑ̃ ʒə nə vø mɑ̃ defεʁə, sε tu də mεmə œ̃ pø də twa.

o baʁ ʒε ete la ʁize

dynə swaʁe alkɔlize

puʁ avwaʁ ɡəle tɔ̃ pʁenɔ̃

ɑ̃tʁə dø bjεʁə də ʁənɔ̃

twa puʁ ki ʒə nε pa də-εnə

kɑ̃ ma ʒaluzi sə deʃεnə

ʃakə butεjə ε mɔ̃ saly

vivʁə sɑ̃ twa ʒə nɑ̃ pø plys

ʒekʁiz- œ̃ vεʁ, ʒə bwaz- œ̃ veʁə

o matɛ̃ fasə kɔ̃tʁə teʁə

dɑ̃ lε ʁəlɑ̃ də mɔ̃ vɔmi

puʁ vu ʒə nə sɥi kœ̃ modi

tus lε bistʁo sɔ̃t- œ̃ ʁəfyʒə

la u ʃakə ʁəɡaʁ mə ʒyʒə

ɑ̃fεʁme dɑ̃ ma deʁεzɔ̃

ʒə vis sɑ̃ twa kɔmə ɑ̃ pʁizɔ̃

Historique des Modifications

14/10/2023 17:29
14/10/2023 13:10

Récompense

Coup de coeur: 1
J’aime: 0
J’aime pas: 0

Commentaire Sur La Poesie

Auteur de Poésie
15/10/2023 21:46Maricarmelle

C’est copieux et concentré! Prose et poésie mêlées constituent un breuvage décapant!
Heureusement que je sais comment fonctionne ton inspiration Alain, sinon je serais très inquiète… Mais je garde le sourire même si cet écrit m’attriste énormément!
C’est un message absolument percutant, très réaliste qui existe sans doute plus qu’on ne l’imagine! Tu reçois mon coup de cœur direct comme un poing!
Franchement Alain je te félicite et je suis presque sûre que tu vas décrocher la première place au classement la semaine prochaine!!!
Bravissimo!!!

Texte Déclaration
Du 14/10/2023 12:09

L'écrit contient 329 mots qui sont répartis dans 19 strophes.